S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 APPEL du 18 JUIN : journée nationale de résistance contre les gaz de schiste

Manifestation à Cannes

Note : 3.2/5 (24 notes)

 




APPEL DU 18 JUIN
JOURNEE NATIONALE DE MOBILISATION
GAZ DE SCHISTE: NI EN PACA NI AILLEURS!

Ce n'est pas fini. Le Sénat à voté la loi de synthèse en méconnaissant les risques. L'Assemblée Nationale risque de voter la loi autorisant la fracturation hydraulique à des fins scientifiques. Les premiers forages sont prévus dès octobre. 

MANIFESTATION à CANNES

SAMEDI 18 JUIN
RENDEZ-VOUS à 10H au Monument aux Morts devant la Mairie

Prévoir un pique-nique à partager- Pas d'affichage politique conformément à la charte du Collectif-06 contre les gaz de schiste mais chacun est libre de faire des pancartes.

Contacts :
nadegebonfils@gmail.com
- mimuratore@wanadoo.fr
06.19.21.74.36.
http://gazdeschistes-collectif-06.over-blog.com/


Commentaires

avancées (?) parlementaires

La commission paritaire mixte s'est réunit hier associant
membres titulaires :
- Sénateurs : MM. Jean-Paul Emorine, Michel Houel, Ladislas Poniatowski, Claude Biwer, Michel Teston, Alain Fauconnier, Mme Evelyne Didier 
- Députés : MM. Christian Jacob, Serge Grouard, Michel Havard, Martial Saddier, Jean-Paul Chanteguet, Pascal Terrasse, Mme Marie-Lou Marcel
membres suppléants :
- Sénateurs : MM. Gérard César, Gérard Cornu, Michel Bécot, Benoît Huré, Daniel Raoul, Roland Courteau, Robert Tropeano 
- Députés : MM. Franck Riester, Pierre Morel-A-L'Huissier, Richard Mallié, Germinal Peiro, Philippe Plisson, Stéphane Demilly

Cette commission a annulé l'amendement porté par Claude biwer qui autorisait la fracturation hydraulique à des fins scientifiques.
Cette commission est revenue à la loi jacob telle qu'elle était décidée à l'assemblée nationale, à savoir on interdit seulement la fracturation hydraulique.
En sachant qu'une autre méthode de fracturation, la fracturation à micro-emulsion (eau + solvants), est déjà utilisable.
ENsuite, il est proposé de créer des commissions sur le modèle du grenelle (élus, entreprises, associations etc...) afin d'assurer un suivi.

Cette conclusion ne nous satisfait pas parceque :
- les lois ne sont pas suspensives : le permis de brignoles et toujours en cours d'étude
- la fracturation aura quand même lieu et donc autorise l'exploitation et l'exploration de gaz de schiste
- vu la réussite du grenelle et le déroulement des enquêtes publiques, nous avons des doutes sur la réussite liée à la création de ces commissions

Nadège Bonfils