S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 VVF BELAMBRA, PROLONGEMENT DE LA PENETRANTE : LA JUSTICE A TRANCHE. M. VIAUD DOIT EN TENIR COMPTE !

Kiosque-Septembre 2019

Note : 4.8/5 (12 notes)




Coup sur coup, cet été, deux décisions de Justice viennent de condamner de façon cinglante les choix de M. Viaud.

La première du 5 juillet, est l’annulation par le Tribunal Administratif de Nice de la scandaleuse délibération du 20 septembre 2016  par laquelle M. Viaud a fait voter le  « rachat » -à hauteur de 1 700 000 €- du VVF Bélambra à Clavary  qui reviendra automatiquement à la Ville en 2026 à l’issu du bail emphytéotique.

Précision : une commune ne peut « racheter » ce qui lui appartient (ou alors, c'est un détournement de fonds publics !)

→ plus

 GRASSE AUTREMENT

Kiosque-Juillet-août 2019

Note : 4.9/5 (7 notes)



Les élus « Grasse à Tous-Ensemble et Autrement » qui étudient sérieusement les dossiers, participent aux commissions diverses et proposent toujours des alternatives lorsqu’ils contestent des choix de M. Viaud n’ont cessé d’alerter les Grassois sur une gestion municipale à l’aveuglette et incohérente.

Depuis 2014, la situation de notre ville a empiré dans tous les domaines
.

Nous avons dit et démontré preuves à l’appui que toutes les décisions de M. Viaud ont un seul objectif: tenter de se faire réélire.

Tous les moyens sont bons : débauche de propagande aux frais du contribuable, embauches d’amis, approximations et enfumage sur les grands dossiers, etc.

Surtout, la municipalité cache la poussière -par exemple, les échéances d’emprunts- sous le tapis.

On renvoie les remboursements et les factures à après les élections municipales.

Magali Conesa a excellement démontré au conseil municipal de juin que M. Viaud a décidé d'enlever 1,2 million du budget de la Médiathèque cette année pour refaire en catastrophe (année électorale oblige...) certaines routes et ronds-points qu'il avait "oubliés" depuis plus de cinq ans. Mais que ce 1,2 million devra être trouvé et rajouté au budget de la Ville en 2020 !

Peu importe ce qui se passera ensuite : l’essentiel est d’être réélu.

Grasse se couvre de grues.
On bétonne.

→ plus

 ENTERREMENTS ET CIMETIERES, DES PROPOSITIONS POUR UN MEILLEUR SERVICE POUR TOUS LES GRASSOIS

Kiosque-Juin 2019

Note : 2.9/5 (36 notes)



Chaque famille est confrontée à la question des obsèques, à leur coût, aux possibilités d’enterrement, aux délais de crémation.

Dans ce domaine les mairies ont la possibilité de faire beaucoup, ou pas du tout.

A Grasse, l’état des lieux est simple et ne répond pas aux besoins des Grassois.

- Le service municipal des pompes funèbres est entre les mains de la société privée Roblot.

- Pour les incinérations, on dépend de Cannes.

- Il existe bien un carré juif et un carré Harkis, mais aucun carré musulman.

→ plus

 CES BOMBES A RETARDEMENT

Kiosque-Mai 2019

Note : 3.2/5 (41 notes)



 

Dans le bulletin d’avril envoyé aux agents communaux, M. Viaud écrit que "la campagne pour les municipales a commencé". Pour preuve, "l’acharnement des oppositions" qui donneraient des leçons, "annonciatrices de scenari catastrophes" .

Contrairement à ce que dit M. Viaud -et à ce qu’il fait en utilisant sans la moindre retenue les moyens municipaux et l’argent public- les élus Grasse à Tous-Ensemble et Autrement ne sont pas en campagne électorale et n’annoncent aucun scénario "catastrophe".

D’abord parce qu’il reste encore dix mois avant les élections municipales, ensuite parce que nous pensons que les Grassois attendent de leurs élus des réponses sincères, une écoute et un suivi des dossiers qui n’ont rien à voir avec la débauche de com’ de la municipalité.

Par contre, nous sommes très attentifs à ce qui se passe et à ce que M. Viaud laisse à notre ville pour l’après 2020.


M. Viaud pousse la poussière sous le tapis en espérant que les Grassois n’iront pas le soulever.

→ plus

 A QUOI (ET QUI) SERVONS-NOUS?

Kiosque-Avril 2019

Note : 3.2/5 (49 notes)



A croire M. Viaud, « l’opposition » passerait son temps à bloquer les projets municipaux.

Outre qu’il n’y a pas une mais des oppositions, ce discours est fallacieux. Rappelons qu’il n’y a eu aucun recours en Justice contre le « projet phare » de l’actuelle municipalité: la ZAC Martelly et que, pour ce qui est du groupe « Grasse à Tous-Ensemble et Autrement », nous n’agissons au Tribunal Administratif que lorsque il y a perte d’argent public.

Des exemples:
Peut-on admettre qu’au prétexte de réhabilitation, on perde plus de 2,3 millions  dans une opération immobilière privée telle que celle des « Hangars » ?

Doit-on accepter la vente à perte (- 730 000 €) à une société suisse, sans mise en concurrence et sans respecter le testament de la donatrice, de 46 ha du legs Riou, patrimoine des Grassois?
Evidemment non : pour des raisons de gestion et pour des raisons de morale publique.

Notre ligne est simple.

-la loi doit s’appliquer à tous, et d’abord aux élus qui doivent « Servir et non se servir ».

→ plus

 LES DISCOURS ET LES REALITES

Kiosque-Mars 2019

Note : 3.8/5 (16 notes)




ll y a le discours habituel de J Viaud et sa municipalité  qui est repris par toute la machine de propagande municipale : « tout va très bien » et même « tout va de mieux en mieux ».
Puis, il y a les réalités qui en sont très loin.

Retour sur plusieurs indicateurs et faits significatifs intervenus depuis le début 2019.

→ plus

 OU PASSE L’ARGENT DES GRASSOIS ?

Kiosque-Février2019

Note : 3.9/5 (15 notes)


 

Redisons-le, Grasse n’est pas une ville pauvre. Mais c’est une ville que les municipalités ruinent depuis 1995.

Dernier exemple: le projet de la ZAC Martelly pour lequel  on a déjà engagé 11 millions €, alors que la signature avec l’aménageur (Bouygues) est sans cesse renvoyée depuis 2017.

M. Leleux avait assuré que la ville ne mettrait 1 € dans la seule mesure où les parties privées mettraient également 1 €.

Nous en sommes très loin.

→ plus

 NOUS AVONS LUTTÉ, GRASSE ET LE PAYS GRASSOIS ONT GAGNÉ

Kiosque-Janvier 2019

Note : 3.9/5 (21 notes)



Ne boudons pas notre plaisir et celui des Grassois et des habitants de notre Agglomération.

La victoire est la nôtre. Elle est aussi celle de tout le pays grassois qui va enfin pouvoir recouvrer 750 000 € de « libéralités infondées » -c'est-à-dire de cadeaux sans raisons- accordées à la SA Foncière Europe dans le cadre de l’opération Symrise-Arôma Grasse.

Ce très opaque dossier a été lancé par M. Leleux.

Les pertes d’argent public sont de l’ordre de 11 millions €, parmi lesquels donc un protocole transactionnel de 750 000 € accordés illégalement à une société.

Après quasiment 10 ans de luttes contre vents et marées au conseil municipal de Grasse et au conseil d’Agglomération et  d’actions jusqu’au plus haut niveau de la Justice, après aussi autant d’années de pressions et de menaces à notre encontre, le Juge du contrat a décidé « la résolution » du Protocole transactionnel que M. Leleux avait fait voter en 2009 par le conseil de la Communauté d’Agglomération, puis par le conseil municipal de Grasse.

→ plus

Plus d'articles :

CALENDRIER

Septembre 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30