S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 DEPLACEMENTS URBAINS, TRANSPORT... DONNEZ VOTRE AVIS !

le nouveau Plan de Déplacements Urbains est mis à l'Enquête Publique

Note : 2.6/5 (5 notes)




Qu'est ce que le Plan de Déplacements Urbains ?
Élaboré en 2011 par la Communauté d'Agglomération, le PDU concerne les 23 communes du Pays de Grasse.

Il vise à optimiser l’organisation des déplacements -entre autre des transports publics- et de la circulation sur son territoire.

Pourquoi le réviser ?

Le PDU doit prendre en compte l’évolution de la société, des usages.
Sa révision est donc une étape essentielle car il permet de juger de son efficacité et d’ajuster son plan d’actions.
Les PDU sont révisés tous les 5 ans.
Celui du Pays de Grasse est en cours de révision sur la période 2017-2019.

→ plus

 XXIème "SEMAINE DU CINEMA LUSOPHONE", le Festival TransMéditerranée présente "DOMINGO" de CLARA LINHART et FELLIPE BARBOSA

GRASSE, Cinéma Studio, LUNDI 1er AVRIL, 19h30

Note : 3.3/5 (7 notes)

  • FTM
  • Dimanche 31/03/2019
  • 21:47
  • Version imprimable



En clôture de la 21ème Semaine du Cinéma Lusophone,  lundi 1er avril, à 19h30, le FTM présente "Domingo" (Brésil - octobre 2018),
une comédie satirique sur fond politique et social de Clara Linhart et Fellipe Barbosa.

→ plus

 XXIème "SEMAINE DU CINEMA LUSOPHONE", le Festival TransMéditerranée présente "RAIVA" de SERGIO TREFAUT

En Avant-première nationale, SAMEDI 30 MARS à GRASSE, CINEMA STUDIO, 20h30

Note : 3.7/5 (9 notes)


 

La XXIème semaine du cinéma lusophone continue avec le FTM, samedi 30 mars avec en Avant-Première nationale en France, un magnifique film portugais "Raiva" -"Rage"- de Sérgio Tréfau (Première au Portugal, octobre 2018).
Il est présenté en France en V.O. sous-titré en français.

« Raiva » est le deuxième long-métrage de fiction signé par Sérgio Tréfaut après  « Viagem a Portugal ».
Le cinéaste a également une vaste expérience de réalisateur de documentaires, avec des titres comme 
Treblinka.
Son nouveau film, en noir et blanc, est une adaptation du roman « Seara do vento » d'un écrivain portugais majeur du XXème siècle:  Manuel da Fonseca.


Comme lui, il raconte l'histoire de la famille Palma, des paysans pauvres qui endurent les pénuries d'un pays dominé par l'oligarchie des propriétaires terrains, en 1950.

→ plus

 XXIème "SEMAINE DU CINEMA LUSOPHONE", le Festival TransMéditerranée présente "TERRA FRANCA" de LEONOR TELES

Jeudi 28 mars, Grasse, Cinéma Studio, 19h30

Note : 4.1/5 (7 notes)



En ouverture de la XXIème Semaine du Cinéma lusophone, le  FTM présente « Terra Franca » de Léonor Teles (sortie en salles: 21 novembre 2018).

Le premier long métrage d'une jeune réalisatrice portugaise de la nouvelle génération, salué par de multiples prix et la critique internationale.

→ plus

 CONTINUATION DE LA PENETRANTE: IL FAUT SUSPENDRE LES EXPROPRIATIONS !

Note : 4.2/5 (8 notes)


Une grande majorité de Grassois (mise en évidence par l'Enquête Publique de 2013), s'oppose à l'aberration ruineuse et dévastatrice des quartiers St Antoine et St Jacques que serait le prolongement de la pénétrante sur 1,9 km entre la RD 9 et la RD 2562.
 
Rappel du coût faramineux de cette opération qui ne résoudrait strictement rien, les embouteillages se situant à partir de Peymeinade: près de 90 millions €,  tout n'étant pas encore chiffré.
 
La ville, partenaire de ce projet, devra acquitter 3% du total.
En 2013, le chiffrage  -incomplet-  était de 72 millions €.

Ce projet est aberrant: il consiste tout simplement à reporter les embouteillages des Quatre Chemins à Saint Jacques où aucune continuation n'est prévue: voir le nouveau PLU de Grasse (2016-2026).

Alors que de multiples recours d'associations et de particuliers ont été faits devant la Justice, le Département et la municipalité de M. Viaud persistent dans leur volonté d'imposer cette "solution" qui n'en est pas une..
Pire, le Département, sans tenir compte des procédures en cours, a lancé les procédures d'expropriations en outre à des tarifs extrêmement bas: 17 € le m².

La moindre des choses aurait pourtant été d'attendre que la Justice se soit prononcée.
 
La sagesse et la bonne gestion commanderaient  de suspendre les procédures d'expropriation.

C'est ce que les élus Grasse à Tous-Ensemble et Autrement ont demandé par courrier de Paul Euzière, à M. Viaud, maire de Grasse et Vice-Président du Conseil Départemental, à ce titre là membre de l'Exécutif du Département.
 

→ plus

 PROLONGEMENT DE LA PENETRANTE CANNES-GRASSE ATTENTION ! LA PROCEDURE D'EXPROPRIATION EST LANCEE 

Communiqué des associations de défense et pétition en ligne

Note : 4.2/5 (9 notes)


 
 
Communiqué et pétition en ligne des associations de Défense de St Antoine et St Jacques et des riverains de Château-Folie à Grasse.

"Les propriétaires d’un bien situé sur le tracé du projet de prolongement de la pénétrante Cannes-Grasse [du rond-point de l'Alambic-RD9 au stade Jean Girard-RD 2562],viennent de recevoir la notification d’un « mémoire dans le cadre d’une procédure d’expropriation », avec des offres d’indemnité totalement dérisoires.

→ plus

 GRASSE, ROND-POINT "J. FANTON DANTON": LA FAUTE (SANS DOUTE) A LA REFORME DE L'ORTHOGRAPHE !

Quand une ville ne sait même plus orthographier correctement le nom de ses maires

Note : 4.7/5 (10 notes)




Il fallait le faire...
La municipalité de M. Viaud a décidé de dénommer certains ronds-points et  d'installer de nouvelles plaques.
Ainsi, dans le cadre des "hommages" à des personnalités grassoises, le rond-point de la Marigarde, avait été baptisé sous M° Hervé de Fontmichel , du nom d'un ancien maire (1951-1959) et conseiller général (1955-1961), Jean Fanton d'Andon, une famille du terroir dont on trouve trace dès le XVIII ème siècle et dont l'Hôtel particulier donne sur la place du Petit Puy (c'est à dire de la Mairie).
 
La nouvelle plaque mentionne "Docteur Jean Fanton Danton".

→ plus

 GRASSE, RUE DROITE-RUE DE LA LAUVE, LES (NOUVEAUX) DOMMAGES COLLATERAUX DE LA "GRANDE MEDIATHEQUE"

Et la facture s'allonge...

Note : 4.5/5 (8 notes)


 
le 1 rue de la Lauve qui jouxte l'immeuble effondré au 47-49 rue Droite

Outre l'explosion des coûts, le chantier de la Médiathèque n'en finit pas d'entrainer des "dommages collatéraux".
Dernier exemple, l'arrêt de la reconstruction de l'immeuble des 47 et 49 rue Droite qui s'est effondré en novembre 2015, à l'évidence à la suite des travaux du chantier de la Médiathèque.
 
Coût de l'évacuation des gravats, de la mise en sécurité et de la reconstruction de cet immeuble: 4,3 millions € (dont la répartition fait l'objet de procédures judiciaires et de contestations).

Les travaux de reconstruction ont été arrêtés le 15 octobre, sans que M. Viaud ou la municipalité n'aient daigné en informer le conseil municipal et les Grassois. Pourtant, il s'agit du plus important -et du plus coûteux- chantier municipal !

Le 25 janvier, Paul Euzière s'est donc adressé au maire de Grasse.

Monsieur le Maire,

→ plus

Plus d'articles :

CALENDRIER

Avril 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930