S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 GRASSE AUTREMENT

Kiosque-Juillet-août 2019

Note : 4.8/5 (5 notes)



Les élus « Grasse à Tous-Ensemble et Autrement » qui étudient sérieusement les dossiers, participent aux commissions diverses et proposent toujours des alternatives lorsqu’ils contestent des choix de M. Viaud n’ont cessé d’alerter les Grassois sur une gestion municipale à l’aveuglette et incohérente.

Depuis 2014, la situation de notre ville a empiré dans tous les domaines
.

Nous avons dit et démontré preuves à l’appui que toutes les décisions de M. Viaud ont un seul objectif: tenter de se faire réélire.

Tous les moyens sont bons : débauche de propagande aux frais du contribuable, embauches d’amis, approximations et enfumage sur les grands dossiers, etc.

Surtout, la municipalité cache la poussière -par exemple, les échéances d’emprunts- sous le tapis.

On renvoie les remboursements et les factures à après les élections municipales.

Magali Conesa a excellement démontré au conseil municipal de juin que M. Viaud a décidé d'enlever 1,2 million du budget de la Médiathèque cette année pour refaire en catastrophe (année électorale oblige...) certaines routes et ronds-points qu'il avait "oubliés" depuis plus de cinq ans. Mais que ce 1,2 million devra être trouvé et rajouté au budget de la Ville en 2020 !

Peu importe ce qui se passera ensuite : l’essentiel est d’être réélu.

Grasse se couvre de grues.
On bétonne.

→ plus

 PROLONGEMENT DE LA PENETRANTE : LE DEPARTEMENT CHOISIT LA VOIE DU CONTENTIEUX, C’EST UNE VOIE SANS ISSUE !

Note : 3.6/5 (32 notes)


Dans une conférence de presse donnée vendredi 19 juillet à Grasse, MM C.A. Ginésy, J. Viaud et J.R. Vinciguerra ont annoncé que le Département ferait un pourvoi auprès du Conseil d'Etat pour faire casser l'arrêt de la Cour Administrative d'Appel de Marseille du 8 juillet annulant la DUP de prolongement de la pénétrante.

L'obstination de ces élus à vouloir imposer ce projet dévastateur et ruineux -qui ne résoudrait rien sinon créer encore plus d’embouteillages à st Jacques- est regrettable.

On perd du temps et de l’argent (public) pour imposer à tout prix une non-solution : aucun document d’urbanisme ni le PLU de Grasse, ni celui des communes voisines ne prévoit, pour les 10 prochaines années, le moindre tracé de continuation de cette voie express qui se terminerait à St Jacques.

1/ L'arrêt de la Cour Administrative d'Appel est un jugement en dernier ressort qui est extrêmement motivé sur le fond.

→ plus

 ANNULATION DE LA DUP DE PROLONGEMENT DE LA PENETRANTE: ENTENDRE LE BON SENS ET TRAVAILLER ENSEMBLE AU CONTOURNEMENT DE GRASSE

Paul Euzière fait des propositions à Jérôme Viaud

Note : 3.4/5 (19 notes)


 

Suite à l'Arrêt de la Cour Administrative d'Appel de Marseille du 8 juillet annulant le projet de prolongement de la pénétrante Cannes-Grasse entre la RD9 (Rond-point de l'Alambic) et la RD 2562 (Stade Jean Girard-Avenue de la Libération), Paul Euzière -qui est conseiller communautaire et membre de la commission Déplacements-Transports- a écrit à J. Viaud pour lui demander de prendre acte de la décision de Justice et de créer sans délais les conditions d'une réflexion sur des alternatives de Contournement Ouest de Grasse.

→ plus

 GRASSE N'EST PAS UNE VILLE PAUVRE, C'EST UNE VILLE QUE LES MUNICIPALITES RUINENT DEPUIS 1995

FINANCES: CE QUE LA MUNICIPALITE VOUS CACHE

Note : 3.6/5 (35 notes)



SAVEZ VOUS QUE DEPUIS 2014...

→ plus

 LA DUP DU PREFET DES AM PROLONGEANT LA PENETRANTE EST ANNULEE !

Communiqué de presse de Paul Euzière

Note : 3.3/5 (48 notes)




Saisie en appel par les Associations de Défense des quartiers  St Antoine et St Jacques et l'Association des riverains de Château-Folie, la Cour Administrative d'Appel de Marseille vient de décider dans un arrêt du 8 juillet :
 

-1/ d'annuler le jugement du Tribunal Administratif de Nice du 7 février 2017 qui avait rejeté la requête en annulation de la Déclaration d'Utilité Publique du Préfet des AM sur le prolongement de la Pénétrante entre le carrefour de l'Alambic (RD 9) et l'avenue de la Libération (Stade Jean Girard- RD 2562) déposée par les Associations de Défense de St Antoine et St Jacques et des Riverains de Château-Folie

-2/ de juger que les propos du Commissaire Enquêteur "s'analysent comme un parti pris initial favorable au projet" et qu'ils ont donc "entaché la procédure d'un vice qui a privé le public d'une garantie"

- 3/ d'annuler la DUP du Préfet des AM en date du 7 juillet 2014 pour des raisons de fond, et notamment, en raison du "coût financier et des atteintes  au paysage, jugés excessifs eu égard à l'intérêt  que l'opération présente".

→ plus

 V V F BELAMBRA LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF ANNULE LA DECISION DE J. VIAUD

La ville ne rachètera pas un bien qui appartient déjà aux Grassois

Note : 3.8/5 (34 notes)




C'était prévisible. Nous l'avions dit en conseil municipal du 20 septembre 2016 et dans "Kiosque":  le "rachat" (pour 1,7 million)  par la ville de Grasse des terrains et bâtiments du VVF Bélambra -qui lui appartiennent et qui lui reviendront en 2026 sans frais dans le cadre du bail emphytéotique signé en 1966- était complètement illégal.

Lors du débat en conseil municipal, Damien Voarino, Paul Euzière et Ludovic Brossy pour le groupe "Grasse à Tous-Ensemble et Autrement", Philippe-Emmanuel de Fontmichel, Myriam Lazreug et S. Cassarini avaient tour à tour souligné combien cette dépense de 1,7 million était injustifiée et injustifiable.

M. Viaud, et ses adjoints  P. Westrelin  (aux Finances) et l'avocat C. Morel (à l'Urbanisme) n'ont rien voulu entendre.

Ils se sont entêtés à vouloir faire dépenser 1,7 million sur le Budget communal dans une opération qui est, en tous points, scandaleuse.

Le Tribunal Administratif de Nice, saisi le 30 septembre 2016 par Philippe-Emmanuel de Fontmichel, Myriam Lazreug et Stéphane Cassarini a rendu son jugement [n°1604050] le 5 juillet 2019

→ plus

 AUDITS DU SCANDALEUX CONTRAT DE PPP "ECLAIRAGE PUBLIC": J. VIAUD REFUSE les documents aux élus "GRASSE à TOUS"

Magali Conesa demande les documents pour pouvoir travailler au service des Grassois

Note : 3.4/5 (43 notes)





Depuis plusieurs mois, Magali Conesa, conseillère municipale Grasse à Tous, qui est également membre de la Commission de suivi des Délégations de Service Public (DSP), réclame que soient communiqués les trois audits portant sur le scandaleux et ruineux contrat de "Partenariat-Public-Privé" sur l'Eclairage Public que M. Leleux avait fait voter -pour 20 ans- par son équipe le 4 juillet 2013.
Un contrat dénoncé à l'époque par les élus "Grasse à Tous" qui en avaient souligné tous les dangers financiers et autres pour Grasse et les Grassois.
 
Des audits ont finalement été commandités par J. Viaud et la municipalité qui confirment la nocivité de ces contrats.
Mais, sous de faux prétextes, J. Viaud  refuse de communiquer à Magali Conesa les rapports d'audits nécessaires à son information d'élue et de membre de la Commission des DSP.
 
D'où le nouveau courrier adressé à J. Viaud le 7 juin qui n'a pas répondu par écrit, mais a invité Paul Euzière et Magali Conesa à une réunion où il a, une fois de plus, renvoyé (maintenant à décembre 2019 !!!) la communication de ces rapports.
 
Des manoeuvres dilatoires pour cacher la réalité d'un contrat catastrophique passé par son mentor J. P. Leleux, à quelques mois seulement des dernières élections municipales de 2014, pour 20 ans. C'est à dire qui court jusqu'en juin 2032 !
 
En clair, la Ville et les Grassois paient 3 audits, mais les élus -y compris les premiers intéressés- n'ont pas droit à leur communication.
Grasse est un modèle de transparence et de bon sens !
 
Ci dessous, la lettre de Magali Conesa.
 

→ plus

 LE FESTIVAL TRANSMEDITERRANEE présente "PAPICHA" de Mounia MEDDOUR - Vendredi 5 Juillet 2019

EN AVANT-PREMIERE NATIONALE A GRASSE

Note : 2.9/5 (43 notes)


Vendredi 5 juillet, le FTM présente en Avant-première nationale  au cinéma Studio (boulevard du Jeu de Ballon) , «Papicha» de Mounia Meddour qui a été présenté lors du  Festival de Cannes 2019 dans la sélection « Un Certain Regard ».

Une première œuvre puissante.

Synopsis :

Alger, années 90.
Nedjma, 18 ans, étudiante habitant la cité universitaire, rêve de devenir styliste. A la nuit tombée, elle se faufile à travers les mailles du grillage de la Cité avec ses meilleures amies pour rejoindre la boîte de nuit où elle vend ses créations aux " papichas ", jolies jeunes filles algéroises.
La situation politique et sociale du pays ne cesse de se dégrader.

Refusant cette fatalité, Nedjma décide de se battre pour sa liberté en organisant un défilé de mode, bravant ainsi tous les interdits.

Un film magnifique qui fait découvrir la résistance au terrorisme djihadiste de toute une génération notamment de jeunes femmes.

Un film qui aide à mieux comprendre les puissants mouvements citoyens récents qui ont bousculé le régime et ont déverrouillé les portes de l'avenir. 

→ plus

Plus d'articles :

CALENDRIER

Août 2019
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031