S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 Mairie de Grasse: en plus d'un Chef de Cabinet, un Directeur de Cabinet...

Damien Voarino questionne J. Viaud

Note : 4.3/5 (13 notes)




A Grasse, la transparence tant vantée par M. Viaud n'existe que lorsqu'il s'agit de faire des effets de manches au conseil municipal.

Moins de deux semaines après le conseil municipal, les élus ont découvert en parcourant Nice-Matin que le maire va recruter en septembre un ancien gendarme pour resserrer les boulons de son équipe et préparer les élections municipales de 2020.

Au moins, les choses sont claires et on sait à quoi sert l'argent du contribuable !
Un Chef de Cabinet, ce n'était pas suffisant.
Donc, on embauche (à quel tarif ?) un autre chef: un Directeur de Cabinet...
 

→ plus

 VENTE DES TERRAINS DES HANGARS: UNE OPERATION INACCEPTABLE POUR LES FINANCES DE GRASSE ET LA MORALE PUBLIQUE

Note : 4.9/5 (12 notes)




Suite à la décision votée par la majorité municipale le  27 mars dernier de vendre -avec de très lourdes pertes financières pour la ville de Grasse- les terrains de l'ex-Zone des Hangars et des anciens commerces des Adrets/le Richelieu à un promoteur immobilier pour 2,5 millions €
, les élus du groupe "Grasse à Tous-Ensemble et Autrement" ont alerté les Grassois dans leur tribune dans "Kiosque" du mois de mai.
Puis le 24 mai, ils ont présenté un recours gracieux à M. J. Viaud, maire de Grasse, afin que cette délibération soit annulée.
 
Ci dessous, le texte du recours gracieux signé par l'ensemble des élus du groupe des élus "Grasse à Tous-Ensemble et Autrement": Paul Euzière, Nora Addad, Ludovic Brossy, Frédérique Cattaert, Magali Conesa, Damien Voarino.

→ plus

 MEDIATHEQUE DE GRASSE: LA LONGUE SERIE DES AVENANTS...

A la Commission municipale d'Appel d'Offres du 9 avril 2018

Note : 4.9/5 (10 notes)


 

Prévue et annoncée par M. Leleux pour un montant subventionnable de 11 696 925 € HT en 2010 (conseil municipal du 25 mars), la "Grande Bibliothèque-Grande Médiathèque" du Rouachier en est selon les comptes de M. Viaud à 27 601 062 € (admirons la précision à l'euro près à propos d' une opération dont plus personne n'ose effectuer le chiffrage final !).
En effet, les mauvaises surprises succèdent aux mauvaises surprises et les avenants aux avenants...

→ plus

 MEDIATHEQUE: IL N'EST PIRE SOURD QUI NE VEUT ENTENDRE...

Note : 5/5 (10 notes)




M. Viaud n'a pas apprécié
que les élus Grasse à Tous-Ensemble et Autrement donne les vrais chiffres du coût de la Médiathèque du Rouachier qu'a projetée M. Leleux et qu'il a décidé de poursuivre, alors qu'il pouvait arrêter ce qui n'était à son élection qu'un projet.
 
Dans un long communiqué aux termes qui se voudraient méprisants à l'égard des élus d'opposition et de Paul Euzière, le maire de Grasse avance une fois de plus des chiffres approximatifs.
La réaction argumentée des élus Grasse à Tous-Ensemble et Autrement:
 

→ plus

 MEDIATHEQUE DE GRASSE: 27 MILLIONS !

APRES LA DECISION DU CONSEIL d'ETAT, LES ELUS "GRASSE à TOUS-ENSEMBLE et AUTREMENT" REAGISSENT

Note : 4.9/5 (11 notes)



Au vu du peu de consistance des éléments produits, le Conseil d'Etat n'a même pas examiné le pourvoi de la Ville portant sur un contentieux de 5,7 millions €
relatif aux surcoûts dus aux effondrements survenus sur le chantier de la Médiathèque au Rouachier le 7 novembre 2015.

Ainsi, après avoir vu sa requête rejetée successivement par le Tribunal Administratif de Nice, le 6 juin 2017, puis par la Cour Administrative d'Appel de Marseille, le 12 janvier 2018, la ville subit un nouveau camouflet, cette fois de la part du Conseil d'Etat.

→ plus

 LE GOUFFRE (SANS FOND) DE LA "GRANDE MEDIATHEQUE" DE GRASSE

Près de 25 millions € à ce jour...

Note : 3.9/5 (11 notes)



Les élus "Grasse à Tous" au conseil municipal de Grasse ont combattu dès le départ l'idée d'une  "Grande Bibliothèque", puis "Centre Social", puis "Grande Médiathèque" - les dénominations n'ont cessé de varier - au Rouachier que M. Leleux et sa municipalité avaient lancé dès novembre 2008.

Aujourd'hui, il ne s'agit plus de dérapages des coûts générés par des mauvaises surprises qui se multiplient -toutes prévisibles et annoncées- mais d'un gouffre sans fond dont sont responsables aussi bien celui qui en a mené le projet  -M. Leleux- que son successeur -M. Viaud- qui avait le pouvoir d'arrêter le projet et qui l'a continué d'une façon aussi irresponsable qu'aveugle.

La facture est très très lourde: plus de 19 millions € auxquels s'ajoutent 5,7 millions € dus aux effondrements, déblaiements des gravats, installation de système de sécurité, confortement, etc.

→ plus

 QUELQUES PRECISIONS SUR L'HISTOIRE DE GRASSE

Paul Euzière et Philippe-Emmanuel de Fontmichel rétablissent quelques vérités

Note : 4.7/5 (12 notes)




Qu'il s'agisse de la gestion ou de l'histoire de Grasse, on sait que M. Leleux a toujours pris une grande liberté avec les faits.
 
Il les tord et les retord jusqu'à les faire apparaître pour le contraire de ce qu'ils sont.
  
Non, "les produits structurés" n'étaient pas des emprunts toxiques.
Oui, le funiculaire était un bon projet.
Non, il n'a jamais fait un cadeau indu de 750 000 €  d'argent public à une société dans le cadre de l'opération Symrise-Arôma Grasse.
Oui, il a eu raison de vouloir imposer illégalement ses décisions  à 7 communes voisines (et de vouloir attribuer à la Lyonnaise la gestion du canal du Foulon).
Non, les élus Grasse à Tous n'avaient pas le souci des intérêts de Grassois lorsqu'il alertaient et dénonçaient un Contrat de "Partenariat-Public-Privé" en matière d'éclairage public ruineux et d'une durée de 20 ans.
Etc,etc.
Oui, M. Leleux a été l'ami et même le successeur quasi désigné (!) de Me Hervé de Fontmichel qui l'a précédé à l'Hôtel de ville de Grasse.
 
Toutes ces élucubrations  n'auraient pas la moindre importance, si M. Leleux, malgré les faits -qui sont têtus- ne trouvaient pas des relais complaisants. Le pire étant, quand on ne connaît pas l'histoire de Grasse, de la réécrire à Nice.
 
Ci dessous, la réaction commune de Paul Euzière et Philippe-Emmanuel de Fontmichel à l'articulet très partisan que le journaliste niçois T. Prudhon a publié le 4 mars dans sa rubrique de Nice-Matin.
 
On y lira avec intérêt un très court extrait des mémoires inédites de Me Hervé de Fontmichel qui infirment totalement la version donnée par celui qui l'a trahi.

→ plus

 BRÛLAGES: LA PETITION DE "STOP-BRÛLAGES" DEPASSE LES 2600 SIGNATURES. QU'EN PENSE LE MAIRE DE GRASSE?

Paul Euzière s'est à nouveau adressé à J. Viaud

Note : 4.6/5 (11 notes)


Les brûlages de végétaux continuent en contradiction la plupart du temps avec la règlementation.
Les conséquences sanitaires et environnementales sont prouvées et nombreuses.

Le collectif grassois "Stop-Brûlages" a multiplié depuis des mois les interventions auprès de J. Viaud sans que ses observations et sa demande d'une grande campagne d'information ne soient prises en compte.

La pétition en ligne de "Stop-Brûlages" dépasse maintenant les 2600 signatures (contacts: stop.brulage@gmail.com)

Le Président de Grasse à Tous, Paul Euzière, est à nouveau intervenu, le 13 février, par courrier auprès de J. Viaud pour que la loi soit appliquée et une solution trouvée dans le cadre d'une concertation effective de toutes les parties.

→ plus

Plus d'articles :

CALENDRIER

Juillet 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031