S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 APRES LA DEMISSION (QUI N'A RIEN D'ANODIN) DE M. J. TURRILLO

Moins de deux ans après son élection, le 3ème adjoint au maire de Grasse a rendu son tablier

Note : 3.5/5 (50 notes)

 





Proche de J. Viaud -qui avait envisagé d'en faire son 1er Adjoint, Président de l'Association des amis du maire, M. J. Turrillo a démissionné de tous ses mandats.

Une décision qui intervient dans un contexte précis et qui va encore aggraver les dysfonctionnements municipaux souligne dans un communiqué  le Président des élus du groupe "Grasse à Tous-Ensemble et Autrement", Paul Euzière.

 

 "Troisième adjoint délégué à la fois à  la Culture, au Patrimoine et aux Affaires juridiques et proche de M. Viaud, M. J. Turrillo vient de démissionner de toutes ses fonctions, d’adjoint mais aussi de conseiller municipal et de conseiller communautaire.

Cela  n’a rien d’anodin.

On peut comprendre -et souligner- la droiture d’un élu qui, exerçant une profession et se rendant compte du temps que nécessite l’exercice de son mandat, a la rare honnêteté de le rendre.

En un temps où la République est gangrénée par la « professionnalisation » de la politique et le cumul indécent des mandats et indemnités, ce comportement mérité d’être salué.

Mais la décision de J. Turrillo s’inscrit dans un contexte.

Sans parler de la multiplication des contentieux juridiques entre les Grassois et la Ville,  nos concitoyens constatent chaque jour que la Culture aussi bien que le Patrimoine sont aujourd’hui dans une situation désastreuse : voir l’état des bâtiments du Conservatoire de Musique, celui du Musée d’Art et d’Histoire de Provence et des bâtiments municipaux en commençant par la Mairie et la Cathédrale...

En même temps, la municipalité poursuit les projets inadaptés et ruineux de M. Leleux  qui mobilisent des moyens financiers ,qui seraient plus utiles ailleurs, particulièrement la construction d’une « grande médiathèque » au Rouachier dont le seul investissement avoisinera bientôt les 20 millions d’€ .

Dans cette situation, envisager, comme l’a déclaré M. Viaud (NM 1/09) d’éparpiller  les délégations qui étaient celles de M. Turrillo, notamment la Culture et le Patrimoine, entre plusieurs élus serait une erreur supplémentaire de gestion qui s’ajouterait à la disparition aberrante du poste d’adjoint aux finances".

Grasse, le 2 septembre 2015

Paul Euzière


Commentaires