S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 CES BOMBES A RETARDEMENT

Kiosque-Mai 2019

Note : 3.2/5 (41 notes)

 



 

Dans le bulletin d’avril envoyé aux agents communaux, M. Viaud écrit que "la campagne pour les municipales a commencé". Pour preuve, "l’acharnement des oppositions" qui donneraient des leçons, "annonciatrices de scenari catastrophes" .

Contrairement à ce que dit M. Viaud -et à ce qu’il fait en utilisant sans la moindre retenue les moyens municipaux et l’argent public- les élus Grasse à Tous-Ensemble et Autrement ne sont pas en campagne électorale et n’annoncent aucun scénario "catastrophe".

D’abord parce qu’il reste encore dix mois avant les élections municipales, ensuite parce que nous pensons que les Grassois attendent de leurs élus des réponses sincères, une écoute et un suivi des dossiers qui n’ont rien à voir avec la débauche de com’ de la municipalité.

Par contre, nous sommes très attentifs à ce qui se passe et à ce que M. Viaud laisse à notre ville pour l’après 2020.


M. Viaud pousse la poussière sous le tapis en espérant que les Grassois n’iront pas le soulever.

« Dossiers phares » de l’actuelle mandature: la Médiathèque et la ZAC Martelly.

Deux projets ruineux et à risques de M. Leleux que M. Viaud aurait pu arrêter ou modifier.
Il les a repris et a renvoyé les factures faramineuses à après les élections municipales !

La Médiathèque.
Contractualisée avec l’Etat pour un montant de 11,6 millions € en 2010.
Nous en sommes aujourd’hui à plus de 27 millions.
Chaque mois de nouveaux imprévus viennent alourdir la facture.
Il faudra trouver 1,5 million
(que l'on n'a pas) chaque année pour le fonctionnement.
Ce sera pour après les municipales.

La ZAC Martelly.
Plus de 13,5 millions engagés (11,5 millions Ville + 2 millions Agglomération), alors que rien n’a été réalisé depuis 2014.
Nous avons expliqué, lors de la conférence de presse avec P-E de Fontmichel et JP Camérano, que tous les remboursements d’emprunts de la SPL Pays de Grasse Développement -9,5 millions- sont reportés à 2021.

A cela s'ajoute le prolongement de la pénétrante jusqu’à St Jacques.
Pas loin de 100 millions dont 3% à la charge de la Ville (là encore, 1 million de plus à trouver, si ce projet inutile que souhaite M. Viaud se réalisait).

Voilà où passe l’argent des Grassois.
Voilà aussi les bombes à retardement que M. Viaud laisse pour après 2020.

Paul Euzière, Nora Addad, Ludovic Brossy, Frédérique Cattaert,
Magali Conesa
, Damien Voarino