S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES : UN RAPPORT ACCABLANT

Kiosque novembre 2014

Note : 3.4/5 (40 notes)

 



 
Il aura fallu plus d’un an -15 mois exactement- pour que le rapport de la Chambre Régionale des Comptes PACA sur la gestion  2008-2012 de la Communauté d’Agglomération Pôle Azur Provence  soit  communiqué aux élus. Enfin.
On peut s’interroger sur ce long, très long, délai entre la communication qui en a été faite, en juillet 2013, à M. Leleux qui était alors président de la Communauté d’Agglomération  et la réponse qu’il  a pris 10 mois à apporter.
Autre étrangeté : ce rapport de 50 pages a été transmis en juillet dernier au nouveau président de la CAPG, M. Viaud. Mais  les élus et les citoyens ont dû attendre trois mois et trois conseils communautaires plus tard pour pouvoir en prendre connaissance, fin octobre.

Ce rapport, établi par des magistrats financiers qui y ont travaillé pendant plus d’un an, est, au-delà de son ton technique, accablant pour la gestion de la CAPAP par M. Leleux.

Il est accablant sur de nombreux points et non des moindres : passation des marchés publics, coût exorbitant du Pôle intermodal (11,2 millions d’€),  absence de contrôle de l’utilisation de grosses subventions par certaines associations  qui n’ont jamais publié leurs comptes, etc.
 
Pas moins de cinq pages et plusieurs passages concernent le scandaleux dossier Symrise-Aroma Grasse (23 millions d’€ d’investissement) sur lequel  le Tribunal Administratif nous a déjà donné raison (cf. http://grasseatous.viabloga.com).

A son tour,  la Chambre Régionale des Comptes confirme le bien fondé de nos questions.
Elle pointe même d’autres surprenantes « anomalies » et « oublis »sur lesquels nous demanderons des explications.

Tout dans ce dossier a été mené (par qui ? avec quel mandat ?) à l’insu des élus -en tous cas d’opposition- et des citoyens, dans leur dos et sur leur dos.
En fin de compte, dans  cette « opération d’aménagement »,  la collectivité et les finances publiques seront perdantes de plusieurs millions d’€.
Cela, quelles que soient les ventes qui pourront être faites.

Grâce à notre action en Justice, la Communauté d’Agglomération aurait dû récupérer 750 000 € que le Juge Administratif a qualifié de « libéralité infondée » à la SARL Foncière Europe.
M. Leleux s’est refusé à faire appliquer le jugement.
Son successeur lui a emboité le pas.
Ce rapport de la CRC devrait l’inciter à rompre avec une gestion aussi  calamiteuse.

Paul Euzière
Président du groupe « Grasse à Tous-Ensemble et Autrement »


Commentaires

BP TROP NE VEULENT PAS ENTENDRE