S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 Conférence de l'AHPG: Paul Euzière "Les camps de la mort : Economie et Résistances"

Jeudi 11 avril à Grasse

Note : 4.5/5 (11 notes)

 



Visite de Himmler, chef des SS, lors de la construction de l'usine IG Farben à Auschwitz-Monowitz par lequel passèrent 35 000 déportés.

Les camps de concentration furent d’abord créés (Dachau, Oranienburg-Sachsenhausen, Buchenwald, en Allemagne, puis Mauthausen en Autriche) pour les opposants politiques au régime nazi.

Mais ils devinrent aussi des lieux de production et source de profits pour la SS, le Reich et les grands konzerns industriels (IG Farben, Bayer, BASF, Krupp, Siemens, Hoechst…)

Au fil du temps, les camps de concentration puis d’extermination furent transformés en gigantesques usines utilisant l’homme comme objet, matière première et esclave.

Les camps s’inscrivent donc totalement dans l’histoire de l’économie allemande du IIIème Reich.

Mais, même dans ces lieux où l’inhumanité pouvait se déchaîner sans frein ni masque, l’humanité n’a jamais été complètement étouffée.

Dans la plupart des camps il y eut des résistances et bien souvent une résistance remarquablement organisée, d’hommes et des femmes qui ne se laissèrent pas briser et assumèrent consciemment de terribles dangers supplémentaires pour pouvoir affirmer qu’ils restaient des sujets agissants.

La Résistance dans les camps de concentration montre que même dans une situation limite l’humanité est plus forte que l’inhumanité.

Ces aspects économiques et de résistance, souvent méconnus, seront au cœur de la conférence que Paul Euzière donnera dans le cadre de l'Association Historique du pays de Grasse, jeudi 11 avril à 18h au Palais des Congrès de Grasse.