S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 Conseil municipal du 1er juillet (I) : langue de bois et pompier de service !

Note : 3.9/5 (21 notes)

 



Il faut croire que les conseils municipaux ne sont pas assez longs et fournis pour que le nouveau maire en rajoute ! Et rallonge la séance par des déclarations pesantes et inutiles. Lors du dernier conseil, le maire, J. Viaud, a "innové". Il a lu en ouverture une très longue « déclaration de politique générale » dont il entend tartiner tous les conseils à venir, n’apportant rien de plus au débat, à part l’ennui.

Une démarche irrégulière. Car un conseil municipal n’est pas l’Assemblée Nationale et les élus de "Grasse à Tous, Ensemble et Autrement", feront entendre leurs voix à ce propos.

Donc, lors de cette sirupeuse intervention, plusieurs sujets ont été abordés dont les intempéries du 25 juin qui ont entrainé, particulièrement à Saint-Jacques et Saint-Antoine, des dégâts considérables. Personne n’a eu besoin des trémolos du maire pour soutenir moralement les sinistrés. Ni pour reconnaître les efforts des services municipaux qui se sont dépensés sans compter.

 J. Viaud a, ensuite, évoqué  sur la très lourde dette de la Ville avec une démarche auprès de la Justice visant la SFIL (ex DEXIA) et la DELFA, le 26 juin dernier, deux organismes de crédit auprès desquels ont été contractés des « emprunts structurés », sous la précédente mandature.
« Réaménagement, renégociation »… sous quelles conditions ? En attendant nous payons pour une dette qui n’a rien amené de concret aux Grassois dans la vie de tous les jours, à part des augmentations d’impôts.

Dernier point, le report du projet de la « Maison de Santé » - boulevard Carnot - à la place de l'ancien Commissariat, pour cause de financement insuffisant.
Depuis le dernier conseil municipal présidé par M. Leleux, le 20 février et l’annonce du retrait de la subvention du Conseil général, on savait ce projet à peu près condamné. Malgré la promesse du nouveau maire, qui prétend reconsidérer le projet quand il sera plus abouti, on se demande bien où la nouvelle équipe municipale va bien pouvoir trouver de quoi financer la « Maison de Santé ». Et quand.

Force est de constater qu’entre intempéries, dette et renoncements, la nouvelle municipalité à joué les pompiers de service, juste avant les vacances. Et ce n’est pas fini !


A suivre...


Commentaires

Proposition pour le règlement

 Puisque le maire est coutumier des discours inutiles, dans toutes ses interventions et où qu'il soit, pourquoi ne pas proposer que les conseils municipaux s'en tiennent strictement aux délibérations à l'ordre du jour ?
De même, proposer l'interdiction des redondances et répétitions inutiles.
Avec un tel règlement -suivi- vous diminueriez la durée des conseils municipaux de moitié
Henri-Philippe GOBY