S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 CONTINUATION DE LA PENETRANTE: IL FAUT SUSPENDRE LES EXPROPRIATIONS !

Note : 4.2/5 (8 notes)

 


Une grande majorité de Grassois (mise en évidence par l'Enquête Publique de 2013), s'oppose à l'aberration ruineuse et dévastatrice des quartiers St Antoine et St Jacques que serait le prolongement de la pénétrante sur 1,9 km entre la RD 9 et la RD 2562.
 
Rappel du coût faramineux de cette opération qui ne résoudrait strictement rien, les embouteillages se situant à partir de Peymeinade: près de 90 millions €,  tout n'étant pas encore chiffré.
 
La ville, partenaire de ce projet, devra acquitter 3% du total.
En 2013, le chiffrage  -incomplet-  était de 72 millions €.

Ce projet est aberrant: il consiste tout simplement à reporter les embouteillages des Quatre Chemins à Saint Jacques où aucune continuation n'est prévue: voir le nouveau PLU de Grasse (2016-2026).

Alors que de multiples recours d'associations et de particuliers ont été faits devant la Justice, le Département et la municipalité de M. Viaud persistent dans leur volonté d'imposer cette "solution" qui n'en est pas une..
Pire, le Département, sans tenir compte des procédures en cours, a lancé les procédures d'expropriations en outre à des tarifs extrêmement bas: 17 € le m².

La moindre des choses aurait pourtant été d'attendre que la Justice se soit prononcée.
 
La sagesse et la bonne gestion commanderaient  de suspendre les procédures d'expropriation.

C'est ce que les élus Grasse à Tous-Ensemble et Autrement ont demandé par courrier de Paul Euzière, à M. Viaud, maire de Grasse et Vice-Président du Conseil Départemental, à ce titre là membre de l'Exécutif du Département.
 

Ci dessous, le courrier envoyé par Paul Euzière, le 7 mars à Jérôme.Viaud :

Monsieur le Maire, Vice-président du Conseil Départemental,

Plusieurs familles propriétaires de biens sur le tracé du prolongement de la pénétrante Cannes-Grasse entre la RD 9 (rond-point de l'Alambic) et la RD 2562 (stade Jean Girard)  viennent de recevoir des avis et mémoires d'expropriation du Département.

Ce projet dévalorise, dès à présent, considérablement leurs biens.

S'il était réalisé, ce projet dévaloriserait également les biens de tous les propriétaires impactés de près ou de loin dans les quartiers de St Antoine et St Jacques.

Dans le cadre de ces expropriations, les offres du Département sont de 17 € le m² !

En pleine ville et à 10 km de Cannes, de telles propositions feraient rire, s'il ne s'agissait du patrimoine de nos concitoyens qui subiraient ici en plus de la perte de valeur de leurs bien, une véritable spoliation sur les parties expropriées.

Comme vous le savez, deux associations de défense des quartiers -l'Association de Défense des quartiers St Antoine et St Jacques et l'Association des Riverains de Château-Folie ainsi que la société de M. Jacques Chibois- et plusieurs particuliers ont déposé des  recours en annulation de la DUP de 2013 sur le prolongement de la pénétrante.

Les procédures sont en cours devant la Justice administrative.

Si la DUP était annulée, ces expropriations deviendraient caduques.

Cette situation aurait dû inciter le Département à moins d'intempestivité.

 

Ce n'est pas le cas.

 

En conséquence, nous vous demandons en tant que Maire de Grasse et aussi en tant que Vice-président du Conseil Départemental d'user de votre influence auprès du Département et de ses services pour que soient  immédiatement suspendues toutes les procédures d'expropriation en cours.

 

Nos concitoyens attendent de votre part des actes clairs et concrets dans ce sens.

Dans l'attente, recevez, Monsieur le Maire, Vice-président du Conseil Départemental...