S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 DES VESSIES ET DES LANTERNES

Kiosque- Février 2018

Note : 4.7/5 (13 notes)

 




Reconnaissons-le encore une fois, l’actuel Maire de Grasse, M. Viaud, excelle dans  « la com », une communication très largement payée par le contribuable où la place de l’opposition est en dessous même du minimum légal.

Le numéro de janvier de Kiosque a été consacré sur des dizaines de pages à un bilan de mi-mandat  (2014-2017), avec des projets  dont certains sont annoncés pour 2023, sans que la moindre place ne soit accordée aux groupes d’opposition.
Ce qui est, une fois de plus, illégal.

Cette propagande consiste bien souvent à donner l’apparence de la réalité à un simple courant d’air.

Ainsi, M. Viaud a affirmé et réaffirmé à plusieurs reprises dernièrement qu’il veut « travailler avec l’Opposition ».

 

Ce serait une nécessité pour un maire élu avec 23,5%  des inscrits, moins d’1/4 des électeurs !

En réalité, il s’agit plus d’une posture que d’une volonté réelle.
Lorsqu’il en a la possibilité M. Viaud n’ouvre pas les portes. Il les ferme.

Deux exemples : le Conseil d’exploitation de la régie de transports Sillages: aucun siège pour l’Opposition. Le syndicat intercommunal de gestion du Foulon: 10 représentants  de Grasse, pas un élu d’Opposition.

Plutôt que de faire élire des conseillers municipaux qui ont défendu l’intérêt général, M. Viaud a choisi de ne mettre que des élus de sa liste, d’abord les responsables des millions jetés par la fenêtre pour le funiculaire et ceux qui ont géré lamentablement le dossier du Foulon et  fait condamner et recondamner la Ville.

Grasse a été placée par les services de l’Etat en « Réseau d’alerte financière »  en 2014.
En 2017, ça a été au tour de la CAPG.


La situation est donc critique.

Pour « travailler ensemble », il faut commencer par s’asseoir à la même table.

La situation financière de la Ville et de l’Agglomération l’exigent.

Depuis 2014, les élus «Grasse à Tous-Ensemble et Autrement» ont participé à toutes les réunions de commissions de travail municipales et communautaires.

M. Viaud n’a participé à aucune.

Difficile dans ces conditions de travailler ensemble.

Un dernier point : le débat nécessite respect et vérité.
Il paraît que ce serait l’Opposition qui bloque la ZAC Martelly.

Mensonge ! Il n’y a aucun recours de l’opposition ni de qui que ce soit devant  la Justice.

Un peu de sérieux, les Grassois méritent mieux !

Paul Euzière, Nora Addad, Ludovic Brossy, Frédérique Cattaert, Magali Conesa, Damien Voarino
Groupe « Grasse à Tous-Ensemble et Autrement »


Commentaires

Alors. C'est quoi qui retarde ce projet. ?

 

 

Re:

Il faut le demander à M. Viaud et à Bouygues !