S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 EAU DU FOULON : L'ARRETE PREFECTORAL EN DIT LONG

Arrêtons les polémiques, regardons les réalités en face !

Note : 3.5/5 (15 notes)

 


 
Souvent dans leur sécheresse, les textes et règlements publics en disent bien plus que les médias.
Loin des rumeurs et des commentaires approximatifs sur les réseaux sociaux, ils ramènent les situations à leur réalité et à leur vraie proportion.

Le Préfet des Alpes-Maritimes a ainsi pris le 11 décembre 2019 un arrêté concernant la consommation de l'eau du Foulon dans 11 communes  dont Grasse.

Cet arrêté a été pris sur proposition du Directeur de l'Agence Régionale de Santé (c'est à dire du Ministère de la Santé ).
 
Nous le publions dans son intégralité.
Il est particulièrement explicite.
Il donne la mesure de la gravité, la profondeur et la durée probable des problèmes à résoudre.

Que dit-il ?
 
- Dans ses sept "considérants":
 
1/ il y a présence de de cryptosporidium "dans les eaux destinées à l'alimentation humaine produites à partir du canal du Foulon",

2/ "les sources alimentant le canal du Foulon sont vulnérables aux pollutions de surface et ne sont pas pourvues de périmètres de protection déclarés d'utilité publique",

3/ "l'eau du canal du Foulon ne fait l'objet d'aucun traitement efficace pour éliminer les oocystes du parasite Cryptosporidium",

4/ "la situation fait encourir un risque sanitaire aux personnes s'alimentant en eau par le canal du Foulon",

5/ "qu'il appartient au Syndicat des Eaux du Foulon [SIEF], aux communes qu'il alimente en eau, et à leurs délégataires [ pour Grasse, la Lyonnaise-Suez] de prendre toutes les dispositions correctives nécessaires destinées à rétablir la qualité de l'eau distribuée".
 
- Dans ses 9 articles, le Préfet décide notamment:
 
A/ "Il est interdit d'utiliser l'eau délivrée par les réseaux présentant un risque de contamination sans ébullition préalable de 2" minutes pour la consommation humaine (boisson, préparation des aliments crus et glaçons) et pour l'hygiène bucco-dentaire",
 
B/ "les exploitants des réseaux ou les maires des communes concernées ont obligation d'informer sans délai les usagers desservis par ces réseaux des restrictions prévues opar le présent arrêté",

C/ "Le présent arrêté sera levé lorsque les conditions suivantes seront réunies:

- la qualité des eaux du canal du Foulon sera sécurisée par des mesures de protection des sources et un traitement adapté",

- les purges de l'ensemble des réseaux seront réalisées et leur efficacité attestée par des contrôles analytiques dont les résultats seront transmis à l'Agence Régionale de santé"...