S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 En finir avec l’omerta !

Note : 3.5/5 (20 notes)

 



En juillet, les Grassois ont eu la surprise d’apprendre que le maire avait décidé de construire un incinérateur aux Roumiguières.
Ni les élus, ni la population n’avaient été informés des tractations secrètes avec le maire de Cannes.

En octobre, c’est nous qui avons appris aux élus du Conseil d’Agglomération la lourde condamnation de la Ville à payer 1 123 000€ dans le cadre du dossier Symrise (cf blog http://pauleuziere.wordpress.com).

Même les maires des autres communes, pourtant vice-présidents de l’Agglomération n’avaient pas été informés que la Ville de Grasse avait été condamnée…un an avant !

En décembre, à 3 jours de Noël, l’incinérateur est déplacé aux Aspres.
Toujours sans que le maire ait sollicité l’avis du conseil municipal et encore moins convoqué la commission promise pour ce dossier.

Rien n’a été soumis à la population ni à ses élus : ni la technique de l’incinération (que la plupart des pays européens sont en train d’abandonner), ni les risques réels induits pour la santé publique, ni le coût (120 millions d’€ à payer sur 25 ans : une génération !), ni le mode de gestion publique ou privée, ni le site.

Quant à la vraie question, celle des alternatives possibles à l’incinérateur basées sur la réduction à la source des ordures ménagères, leur recyclage et leur valorisation par le tri mécano biologique, le compostage et la méthanisation, elle n’a même pas été évoquée.

Ce type de gestion relève de l’omerta, de la « loi du silence ». Celle qui couvre toutes les affaires tordues.

Elle est détestable parce qu’elle est fondée sur le mépris des citoyens et sur leur ignorance.

Au contraire, Grasse à Tous s’est créé en partant de l’idée que les affaires publiques sont l’affaire de tous, que les citoyens sont majeurs et qu’ils ont le droit de savoir.

Depuis 1789, dans notre pays, il n’y a plus de « sujets » d’un monarque, mais des citoyens qui ont le droit et le devoir d’exiger qu’on n’engage pas à l’aveuglette leur avenir et celui de leurs enfants.


Commentaires

A Grasse les habitants sont-ils des citoyens ou des sujets ? Voilà une question à 1000 eurs ! Force est de constater que dans leur majorité (électorale) ce sont bel et bien des "sujets" qui, à plusieurs reprises, se sont contentés de placer à la gouvernance de leur cité un monarque.
 
Le sujet grassois est-il fier, à l'image du sujet berlusconien, de son roi ? de ses frasques, de ses agapes, de ses palmiers ?... Le sujet grassois se complait-il à encourager l'omerta, le népotisme, les magouilles de tout poil dans l'espoir lui-même d'en être un jour un heureux bénéficiaire potentiel ? Le sujet grassois se moque-til comme du vidage de sa dernière poubelle de la création d'un incinérateur, s'il peut en récolter les dividendes dans sa prochaine feuille d'impot ? Le sujet grassois se tient-il aux côtés de son roi pour fustiger la retraite et ceux tous qui défendent les acquis ? Il semble bien hélas que le Grassois soit un sujet de sa glorieuse majesté.
Alors, le sujet grassois mérite-t-il vraiment qu'on se décarcasse encore pour lui, et pour tout dire mérite-t-il d'avoir une opposition ? ... Pas sûr !

 

 

SUJET A DISCORDE

Le sujet grassois il est pas content pas content du tout car il paie beaucoup d'impôts alors il fait ses petites magouilles de son côté et pourvu qu'on ne le remarque pas..   De toutes façons, il veut pas la gauche par tradition.... Alors, il vote pas et c'est l'immobilisme sans compter qu'il y a beaucoup de personnes âgées.   En fait, ils sont tous pareils, c'est l'atavisme,( faut être d'ici pour comprendre) ça vient de loin comme une confraternité (ça ne vous rappelle rien )  NE VOUS DECOURAGEZ PAS HEUREUSEMENT QU'IL Y A UNE OPPOSITION : j'en connais énormément qui ne veulent pas l'incinérateur mais ces gens là ne savent même pas écrire la lettre A.... Quand même cette histoire de l'incinérateur c'est une énorme boulette....  ça passe pas  personne n'en veut..... ON VA PAYER AVEC QUOI ????

 

 

conte pour petits et grands

"un malheur ne vient jamais seul" du Sénégal
http://www.conte-moi.net/conte.php?id=66