S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 Enfants palestiniens: la solidarité était au rendez-vous

Note : 3.2/5 (62 notes)

 


Les vacances d'enfants palestiniens que le Festival organise depuis sept ans étaient remises en cause cette année. Responsables: la baisse des subventions publiques (Ville de Grasse et Conseil Général des A.M.) et les tracasseries des autorités israéliennes qui multiplient les démarches administratives coûteuses pour sortir d'un territoire palestinien fragmenté à l'extrême et paralysé par près de 600 check points de l'armée d'occupation.

Face à ce double défi, l'équipe du FTM a décidé de s'adresser à tous.
Vendredi, une belle soirée de solidarité s'est déroulée sur le terrain des Electriciens et Gaziers au Plan de Grasse autour d'un (très bon) couscous.
Les bénéfices du repas, des ventes d'objets et de la tombola sont allés s'ajouter à tous les dons parvenus au FTM (certains depuis New-York!). Les petits ruisseaux font les grandes rivières...

En dépit de la multiplication des obstacles, avec l'aide de chacun, le FTM réussira cette année encore à accueillir ces enfants.
Pendant 3 semaines, mélangés avec des enfants français, ils partageront ensemble les mêmes joies et découvriront notre région, loin de l'occupation, des arrestations et des violences.

La collecte continue...

Ci-dessous, des photos des enfants palestiniens (séjour 2008) et de la soirée solidarité:
















Commentaires

Délicieuse soirée à tous points de vue ! Je me réjouis de savoir que les enfants palestiniens pourront être accueillis encore cette année et j'ai déjà hâte de les rencontrer ! Bravo et merci aux membres du FTM ainsi qu'à tous ceux qui les aident et les soutiennent dans lleurs actions de solidarité ...

 

 

Souffrance en Palestine et cynisme politique

La guerre de Gaza de décembre 2008- janvier 2009 a causé la mort de 1 330 morts dont 410 enfants palestiniens tués. Tout cela à des fins électorales en Israël. Les enfants palestiniens souffrent de sous-nutrition et de malnutrition à cause du blocus quasi-total que la Bande de Gaza subit depuis juin 2007 (1.5 million d’habitants). Les habitants ne reçoivent presque aucun produit de première nécessité : les médicaments, les carburants, les aliments, plus rien ne passe.

Offrir un peu de soutien, d’entre-aide au peuple palestinien à travers l’échange, ne semble pas être la priorité des pouvoirs publics.