S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 Enquête Publique sur la ZAC Martelly : faites entendre votre voix !

Kiosque juillet-août 2014

Note : 3.4/5 (15 notes)

 




Pendant les 20 dernières années, les municipalités de M. Leleux ont consacré beaucoup  d’argent à des projets pharaoniques.
Leur intérêt pour les Grassois et nos commerçants a souvent été loin des annonces de départ.

Le Musée International de la Parfumerie -dont j’ai personnellement  soutenu le bien fondé dès  1982 lorsque la municipalité de Georges Vassallo et Gilbert Andruccioli, alors adjoint à la Culture, en a eu l’idée-  a été transformé au fil du temps en gouffre financier.
Près de 18 millions d’€ ont été consacrés à sa seule extension!
Les coûts de fonctionnement ont explosé et le MIP a été transféré à la Communauté d’Agglomération. Insuffisamment  pensé, cet équipement coûte plus qu’il ne rapporte.
Plus de réalisme et de modestie auraient permis d’épargner des millions qui manquent cruellement pour l’entretien des bâtiments communaux, de la voirie, de nos écoles et de notre patrimoine.

Aujourd’hui, du fait des choix opérés à Grasse pendant deux décennies et de la politique d’austérité du gouvernement  et de l’Union Européenne qui impactent de façon croissante les communes, il n’est plus possible de continuer comme avant.
Il serait très dangereux de poursuivre les grands projets ruineux de la précédente municipalité: le funiculaire, la grande bibliothèque au Rouachier, la ZAC Martelly telle qu’elle est envisagée…

Lancée fin 2010, la ZAC Martelly  est, à tous points de vue,  une aventure à risques  élevés dont, d’ores et déjà,  aussi bien les dépenses publiques annoncées - 12 millions d’€, à ce jour- que le calendrier sont dépassés.
Depuis 4 ans, nos élus en ont souligné les incohérences aussi bien en ce qui concerne la création de 7190 m2 de nouveaux commerces alors que de très nombreux espaces commerciaux sont  à louer en Centre-Ville,  d’un cinéma multiplex dans un bâtiment inadapté, que d’un hôtel  4 ou 3 étoiles , ou d’un nouveau parking privé de 650 places reconstruit à la place de l’actuel qui est municipal.

L’Enquête Publique préalable à la Déclaration d’Utilité Publique qui ouvre la voie aux expropriations se déroule jusqu’au 4 juillet.
Un registre est ouvert en mairie pour recueillir les avis.
Exprimez-vous !


Commentaires

"Un registre est ouvert en mairie pour recueillir les avis". Les avis de qui ? des grassois ? Le seul avis des grassois, il l'ont exprimé lors des dernières municipales : placer Viaud à la tête pour creuser encore et encore le gouffre financier de la ville ! Quant aux autres grassois, ceux qui n'en ont pas voulu, on sait bien ce qu'en fait la municipalité grassoise  de l'avis des grassois et ceci depuis des années et quels que soient les sujets (funiculaire, ZAC, PLU... )  : elle se torche avec !
Bon courage à vous l'opposition prise entre le marteau des grassois complices et complaisants et l'enclume des dirigeants sourds et ignorants !