S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 ENTERREMENTS ET CIMETIERES, DES PROPOSITIONS POUR UN MEILLEUR SERVICE POUR TOUS LES GRASSOIS

Kiosque-Juin 2019

Note : 5/5 (3 notes)

 



Chaque famille est confrontée à la question des obsèques, à leur coût, aux possibilités d’enterrement, aux délais de crémation.

Dans ce domaine les mairies ont la possibilité de faire beaucoup, ou pas du tout.

A Grasse, l’état des lieux est simple et ne répond pas aux besoins des Grassois.

- Le service municipal des pompes funèbres est entre les mains de la société privée Roblot.

- Pour les incinérations, on dépend de Cannes.

- Il existe bien un carré juif et un carré Harkis, mais aucun carré musulman.

Cette anomalie a fait l’objet de courriers adressés à M. Viaud en octobre et novembre 2014 par Damien Voarino  dans lesquels nous rappelions que nos concitoyens musulmans ont droit à l’égalité y compris devant la mort.
M. Viaud a répondu qu’il faisait "évaluer les coûts".
Depuis cinq ans, plus rien !

Le service extérieur des pompes funèbres (dont la mission de service public comprend le transport des corps, l’organisation des obsèques, les soins de conservation, les fournitures cercueils ainsi que la gestion des chambres funéraires, la fourniture des corbillards, des objets et prestations nécessaires) a été attribué à Roblot.
Roblot a été acheté par les Pompes Funèbres Générales devenues propriété de la holding Omnium de Gestion et de Financement détenue aujourd’hui à 75 % par un fond de pension canadien.


En clair, on enterre à Grasse et ailleurs en France au prix fort et les dividendes partent au Canada.

Car les prix flambent.
Ils ont augmenté à un rythme deux fois plus élevé que l'inflation.
Les obsèques coûtent aujourd'hui en moyenne autour de 4 000 € indiquait France Inter, le 5 mai 2018.

Or, ce service extérieur des pompes funèbres pourrait  être assuré directement par la Ville et les Grassois paieraient bien moins cher les enterrements.
Des régies municipales existent dans de nombreuses villes.

Nous avons proposé lors des votes des budgets 2018 et 2019 que soit mis en place un vrai service municipal de pompes funèbres qui n’aurait pas pour but de satisfaire tel ou tel fond de pension mais nos concitoyens et cela aux tarifs les meilleurs.

Enfin, de plus en plus de Grassois choisissent d’être incinérés.
Afin de répondre aux attentes des familles, ne faut-il pas envisager un crématorium à Grasse qui fonctionnerait en régie municipale  ou communautaire?

Voilà trois propositions de notre groupe dans l’intérêt de tous.

Paul Euzière, Nora Addad, Ludovic Brossy, Frédérique Cattaert,
Magali Conesa, Damien Voarino
Groupe « Grasse à Tous-Ensemble et Autrement »