S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 Funiculaire, un gaspillage de 13 millions d'€ et des dettes...

Note : 3.8/5 (20 notes)

 




A l’issu d’une nouvelle très longue interview de 2 pages (N.M. du 17.01.14), M. Leleux vient d’annoncer « la suspension » (qui n’est pas l’abandon) du projet de funiculaire qu’avec M. Reyne, président du syndicat intercommunal «  Sillages », il n’a cessé de vouloir imposer depuis 2009.

Les Grassois et les habitants de la Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse se réjouiront de cette décision qui intervient, hélas, très tardivement et en fin de mandat.

Si le maire sortant et son équipe avaient pris en compte les remarques répétées des élus de l’opposition et celles de nombreux citoyens, particulièrement ceux regroupés autour du site internet « Funiculaire de Grasse » et de son responsable, Antoine De Villers, qui ont accompli un travail d’alerte remarquable, des sommes astronomiques n’auraient pas été jetées par les fenêtres pour de ruineuses « études » et acquisitions foncières.

Aujourd’hui,  le coût des sommes jetées  par les fenêtres pour ce projet de funiculaire s’élève à 13 millions d’€ !
13 millions d’€ d’argent public: de subventions et de  Versement Transport prélevé à un taux porté -par décision de MM. Leleux et Reyne- à 1,75% de la masse salariale sur toutes les entreprises de plus de 9 employés de la Communauté d’Agglomération.

Du fait de ces choix, la nouvelle Communauté d’Agglomération « hérite » d’une situation catastrophique en matière de transport avec notamment deux emprunts de 3 millions d’€ chacun en 2012 et 2013 à un taux de 4,75% dans le cadre d’un contrat « revolving ».

S’ajoutant à beaucoup d’autres tout aussi inacceptables (Symrise-Arôma Grasse), ces gaspillages colossaux  et cet endettement ne manqueront pas d’attirer l’attention des magistrats financiers de la Chambre Régionale des Comptes dont on attend avec intérêt la communication  du rapport d’examen de l’activité de la Communauté d’Agglomération.

Il reste, maintenant, avec ces handicaps,  à travailler ensemble, dans le dialogue et le respect mutuel, à un projet de Transport en Site Propre correspondant à l’intérêt général.

 

                                                                                      Paul Euzière.

                                                     Président des élus « Grasse à Tous » au conseil municipal