S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 GRASSE: CES TRES CHERES « DELEGATIONS DE SERVICES PUBLICS »…

COMMENT LES GRANDS GROUPES TONDENT LES USAGERS GRASSOIS

Note : 3.8/5 (18 notes)

 


 

 

Certains services publics peuvent être effectués soit par des employés municipaux en régie publique, soit délégués pour des périodes toujours assez longues à des sociétés privées dépendant généralement de grands groupes. C’est la Délégation de Service Public (DSP).

Même s’il est évident que l’appel au privé est un exercice difficile parce que l’objectif des actionnaires vise toujours le profit maximum et rarement l’intérêt public, notre groupe n’a jamais été a priori contre toute DSP.

A Grasse, l’Eau, les Parkings, la Restauration collective, l’Eclairage public ont été délégués au privé.

Des contrats systématiquement défavorables aux Grassois ont été signés.


On connaît les résultats : tarifs élevés, prestations de mauvaise qualité, entretien défaillant du patrimoine.


Exemples :

- l’entretien du canal du Foulon ( 28 ans délégué à Suez), la  distribution de l’Eau (Suez) avec le scandale de la cryptosporidiose,

- le « Partenariat Public-Privé » Eclairage public (Suez): 8,9 millions en 8 ans (et le reste arrive)

- la restauration collective et les cantines scolaires (Sodexo)

Ces désastres, c’est M. Leleux.

Pourquoi, au lieu d’engraisser les actionnaires de grands groupes, M. Viaud ne choisit-il pas le retour en régie publique communale ?

Pourquoi veut-il construire un crématorium communal et non intercommunal et le faire gérer par le privé ?

Pourquoi, alors que 59% des communes de France ont leur propre restauration collective, M. Viaud veut-il encore pendant 10 ou 15 ans redonner ce marché à une société privée ?

Qui y a intérêt ? Certainement pas les Grassois…


Paul Euzière, Magali Conesa, Philippe-Emmanuel de Fontmichel, Nora Addad
Groupe « Grasse à Tous-Ensemble et Autrement »