S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 GRASSE N’A PAS L’ARGENT POUR DES PROJETS MEGALOMANIAQUES

« Kiosque » Juillet-Août 2016

Note : 3.5/5 (30 notes)

 







Aux élections municipales de 2014, les Grassois ont exprimé massivement leur volonté de rupture avec la gestion et les projets  ruineux de M. Leleux.

Au 2ème tour, M. Viaud a obtenu 41% des voix (seulement 23,5% des inscrits).

Dans leur très grande majorité, les Grassois  (59% des votants) n’ont  pas soutenu la liste de M. Viaud. 

Outre l’insupportable plan de circulation et une politique de stationnement qui fait déserter le Centre ville, ils ont rejeté la continuation des projets les plus mégalomaniaques de l’équipe Leleux, en particulier : la Grande médiathèque au Rouachier et la ZAC Martelly.

Sur la médiathèque, les inquiétudes que nous avions manifestées dès le départ (voir ce même blog Grasse à Tous) se vérifient aujourd’hui.  

Cet emplacement est le plus mal choisi qui soit: difficilement accessible, sans gratuité de parking, avec des sols et un bâti voisin à hauts risques. L’effondrement d’un immeuble jouxtant le chantier le prouve.

Chiffré à 11 millions au départ, le coût de la Médiathèque explose: 17,18,19 millions… en investissement.

En fonctionnement : au moins 1 million, chaque année !

On pouvait arrêter ce projet, quitte à payer des dédits qui nous auraient débarrassés de charges à venir écrasantes et permanentes.
Contre tout bon sens, M. Viaud a choisi de continuer.

Autre projet mégalomaniaque, la ZAC Martelly. 

Des dizaines de millions d’€ avec au coeur le groupe Bouygues  (le même qui devait construire le funiculaire pour lequel on a réalisé 6,4 millions d’études !), un engagement financier croissant de la Ville pour le seul foncier qui fait appel à l’Etablissement Public Foncier: 2,5 millions en 2011, 4,5 millions en 2013, 6 millions en 2016.

Un dérapage financier que devront supporter la Ville et l’Agglomération.

On va détruire le parking Martelly -qui est municipal et bien entretenu- pour faire reconstruire par Bouygues un nouveau parking qu’il faudra aménager et rembourser aux frais de la ville!

Le chantier devait débuter en 2013 et durer 2 ans.

Il durera, au moins, 5 ans: de 2017 à 2021 et aux travaux de la ZAC vont s’ajouter ceux de la Médiathèque et du Théâtre ! 

Pendant 5 ans, bonjour la circulation, le stationnement et les commerces du Centre ville ! 

Mais ne vous inquiétez pas, les agences de "com",  M. Viaud, ses colistiers et leur relais vont vous expliquer que tout ira bien…

Paul Euzière, Nora Addad, Ludovic Brossy, Frédérique Cattaert, Magali Conesa, Damien Voarino.
Conseillers municipaux du Groupe « Grasse à Tous-Ensemble et Autrement »

 


Commentaires

TANT QU'ON N'Y TOMBE PAS....JE CROYAIS QUE BOUYGUES PAYAIT TOUT : un pk plus grand pour y garer les futurs locataires du projet Martelly déjà qu'on donne pour un franc symbolique on financerait un parking dont bp de places seraient privées ???? je ne comprends rien On commence à rien gagner A t-on le droit de projeter en sachant que c'est perdu d'avance ?? où est le gain une entreprise ne doit pas faire de perte une mairie oui ?? etdans quel intérêt pour la majorité des grassois JE SUIS DECUE

 

 

Grasse, ville inaccessible

 Très pertinente explication. 
Et, comme s'il n'y en avait pas assez,  vous avez oublié de mentionner un autre obstacle à l'accès à la ville, le future réfection du Jardin des Plantes. 
Notre ville va être bouchée, encerclée de gravats et le seule circulation en ville sera celle des camions.
Le sage se coupe le doigt avant de se couper la main, et il se coupe la main avant de devoir se couper le bras.
Notre maire ne connaît pas la sagesse, il préfère la fuite en avant qui peut conduire au précipice.

 

 

Re: Grasse, ville inaccessible

Effectivement, la réfection du Jardin des Plantes n'a pas été intégrée au calendrier des travaux prévus...
 
Nous nous sommes tenus aux travaux prévus dans le seul secteur Maximin Isnard, Martelly, rue Paul Goby, Bd Gambetta.

Il faut donc rajouter ce chantier aux autres, particulièrement en ce qui concerne la circulation...