S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 GRASSE: UN NOUVEAU PLU EN DANGEREUX TROMPE-L'OEIL

Conseil municipal du 6 novembre 2018 (2)

Note : 4.3/5 (11 notes)

 




Reporté à deux reprises le nouveau PLU est un véritable piège en trompe-l'oeil.
 
Les services de communication de la ville de Grasse, M. Viaud et l'adjoint à l'Urbanisme -C. Morel- ont utilisé tous les moyens pour faire paraître comme  un changement répondant aux demandes des Grassois, la version "retouchée" du projet avalisé par le Commissaire Enquêteur.
 
En fait, il n'en est rien.
La logique initiale reste la même, comme l'ont démontré très précisément au nom des élus Grasse à tous-Ensemble et Autrement, Magali Conesa et Paul Euzière.
 
Les débats ont duré plusieurs heures.
 
Ont voté contre: 11 élus
-le groupe Grasse à  Tous-Ensemble et Autrement:
Paul Euzière, Nora Addad, Ludovic Brossy, Frédérique Cattaert, Magali Conesa, Damien Voarino
 
-le groupe l'Alternative:
Philippe-Emmanuel de Fontmichel, Myriam Lazreug, Stéphane Cassarini
 
-Non inscrits:
Brigitte Vidal
 
Jean-paul Camerano
 
Abstention: 3 élus Front National
 
Pour: les élus de la liste de J. Viaud

Magali Conesa (extraits):
 
"Lors de la présentation du projet du PLU et à l’occasion de l’Enquête Publique, le groupe Grasse à Tous-Ensemble et Autrement avait soulevé plusieurs remarques et interrogations qui, pour une grande partie d’entre-elles, demeurent aujourd’hui..."
 

Un axe prioritaire affiché de ce PLU est l’augmentation significative des zones agricoles.

En effet, 745 ha supplémentaires sont affectés à des zones Agricoles. 

C’est énorme et, sans doute, exagéré au vu des réalités agricoles grassoises et départementales d’aujourd’hui !  

...Mais la réaffectation des zones agricoles provient principalement des zones N (zones naturelles) vers des zones A."


Pour lire l'intervention intégrale de Magali Conesa, cliquer ici.


 


Paul Euzière
(extraits)

"Le 10 septembre, les élus du groupe Grasse à Tous -Ensemble et Autrement se sont adressé par courrier au Maire pour lui demander non seulement de différer le vote sur le PLU, mais de rouvrir le débat avec les Grassois en organisant dans chaque quartier des réunions pour écouter et entendre ce que souhaitent nos concitoyens pour le futur de notre ville.

Devant le tollé et la colère de beaucoup de Grassois qui ont découvert dans le détail les orientations catastrophiques de ce document essentiel qu'est le PLU, vous avez différé la date du vote prévu initialement en juin, au 25 septembre, puis à ce 6 novembre.

Avez-vous rouvert le débat avec les Grassois ? Non..."

Pour lire l'intervention intégrale de Paul Euzière, cliquer ici.