S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 GRATUITE DES FACTURES D’EAU : AUX ACTES !

Kiosque-Juin 2020

Note : 3.7/5 (22 notes)

 


 

Du 14 novembre jusqu’au 20 mars, les Grassois n’ont pas pu consommer l’eau du robinet : l’eau du Foulon était contaminée par un parasite générateur d’une maladie : la cryptosporidiose.

La responsabilité des deux maires de Grasse, M. Leleux  puis M. Viaud, dans l’absence de protection des sources  -qui aurait dû être réalisée depuis 1997-  est  évidente.

Tout aussi évidente est leur responsabilité dans l’Etat de non entretien du canal sur des dizaines de km.

Il a donc fallu une crise majeure -et unique en France pour une ville de l’importance de Grasse : la privation d’eau potable pendant  4 mois ! - pour que, en catastrophe, soit mise en place une unité de filtration à Gourdon et engagée la réfection en 2020 de 0,8 km de canalisation sur les 27 km de réseau primaire.

Il reste que c’est la société Suez qui, dans le cadre d’une Délégation de Service Public votée par la majorité de  M. Leleux  en 2012,  a la charge de distribuer l’eau potable à ses abonnés grassois.

Pendant quatre mois, Suez n’a ni respecté le contrat passé avec la ville, ni respecté ses obligations vis-à-vis des abonnés.

Les Grassois -qui ont dû, de surcroit, acheter de l’eau en bouteille- n’ont donc pas à acquitter des factures correspondant à un service qui n’a pas été fourni.

Curieusement, M. Viaud a annoncé que le Syndicat Intercommunal des Eaux du Foulon allait prendre à sa charge le remboursement d’une partie des factures.
Et Nice-Matin a annoncé le 11 février que les factures seraient remboursées à 100%.

Les Grassois attendent des actes.

Paul Euzière, Magali Conesa, Philippe-Emmanuel de Fontmichel, Nora Addad
Groupe « Grasse à Tous-Ensemble et Autrement »