S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 Intercommunalité: André ASCHIERI choqué par les propos de JP. Leleux

Note : 3.6/5 (48 notes)

 





Ci-dessous, le communiqué envoyé aux médias par M. André Ashiéri, Maire de Mouans-Sartoux, Vice Président du Conseil Régional PACA et ancien vice-président de la Communauté d'Agglomération Pôle Azur Provence en réponse aux attaques de.M. J.P. Leleux, Maire de Grasse et président de la CAPAP au sujet de la consultation des Mouansois sur la Très grande intercommunalité.

« Avec tous les Mouansois, je suis profondément choqué par les paroles du maire de Grasse qui mettent en cause la sincérité de la consultation de la population sur l’intercommunalité. Cette consultation a été organisée par un collectif d’habitants. Celui-ci a suivi scrupuleusement les règles habituelles en matière électorale.

Si quelque chose doit « étonner », c’est que le président de notre intercommunalité ne comprenne pas l’attachement des habitants à une gestion et des services qu’ils ont patiemment construits avec succès durant des décennies.

Tous les Mouansois et leurs élus se sentent insultés par ces propos. Comment un élu qui préside une communauté pourrait-il encore inspirer confiance après de telles paroles ?
Pense-t-il que son mépris est un encouragement pour les élus et les communes du Moyen et du Haut Pays à rejoindre son projet de grande d’intercommunalité ?
Il se  pourrait qu’il accroisse leur méfiance, déjà profonde, à l’égard d’un représentant d’une ville qui a déjà échoué à réunir le Pays grassois.
Le discours du maire de Grasse, contre les élus et les habitants d’une commune qui ont toujours été parfaitement loyaux dans le cadre de l’intercommunalité bâtie et renforcée depuis 1993, n’appelle qu’une réflexion : peut-on encore travailler ensemble ? »

Commentaires de Grasse à Tous:
L'attitude insultante de M. Leleux en tant que maire de Grasse vis à vis d'une consultation parfaitement démocratique dans  commune voisine, la deuxième la plus peuplée après Grasse de la Communauté d'Agglomération Pôle Azur Provence, répond seulement à des préoccupations partisanes.

Elle est irresponsable pour l'avenir de Grasse et du Pays Grassois.

Déjà, lors de la création de Pôle Azur Provence en 2001, la suffisance et l'amateurisme de M. Leleux et de son équipe ont fait fuir vers Antibes et la CASA des communes liées depuis toujours économiquement, humainement et historiquement au pays grassois (Gourdon, Caussols, Bar sur Loup, Courmes, Châteauneuf, Le Rouret, Roquefort, Valbonne).

M. Leleux n'en a tiré aucune leçon, pas plus que du refus obstiné des communes du canton de Saint Vallier de rejoindre Pôle Azur Provence.

Isolé, il "gère" de façon invraisemblable Pôle Azur Provence qu'il a engagé de la façon la plus opaque dans des opérations scandaleuses telles que Symrise-"Aroma".

L'unanimité apparente du conseil communautaire masque des pratiques et une "gestion" à la petite semaine que les représentants des autres communes supportent de plus en plus mal.

En se comportant ainsi, M. Leleux se déconsidère. Ce qui est finalement anecdotique. Mais, surtout, il discrédite Grasse. Ce qui est autrement plus grave pour l'avenir.




Commentaires

Normal que JPL insulte le Maire de Mouans sartoux et ses concitoyens
Ils représentent tout ce que JPL et sa clique ne sont pas : hônnéteté et respect des électeurs, intelligence au service du bien public et vision à long terme pour la ville etc...
Plus JPL se sentira minable plus il montrera les crocs, cela a toujours été sa façon de faire

 

 

je ne le trouve pas soutenu par ses adjoints ....  Cette ville est abandonnée et déserte