S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 Intercommunalité: un conseil municipal extraordinaire

9 juillet 2011

Note : 3.4/5 (26 notes)

 


Extraordinaire dans sa forme (il est rare que le conseil municipal de Grasse se réunisse un samedi matin), ce conseil municipal a été beaucoup plus ordinaire dans son ton et ses pratiques.
A l'ordre du jour un seul point: la proposition ubuesque du Préfet d'une intercommunalité s'étendant des Iles de Lérins au canton de St Auban où le Pays Grassois, les cinq communes qui forment actuellement la CAPAP seraient complètement phagocytées.
A ce point, le Sénateur-maire a rajouté en catastrophe une motion pour "la sauvegarde du Service Réanimation de l'Hôpital de Grasse" menacé par les choix gouvernementaux (voir en commentaires l'intervention de Patrice Cattaert, conseiller municipal et infirmier au CHG).

Un conseil de près de 3 heures où, mises à part les interventions critiques de François Reyne et de Mahamadou Siribié ( mais qui, finalement, ont voté les propositions du Préfet), on a entendu non pas des arguments mais une succession de propos reprenant les anathèmes du maire contre ceux qui "nourrissent la peur et cultivent la frilosité", c'est à dire le groupe Grasse à Tous dont les trois orateurs: Paul Euzière, Guy Bargain et Mme Bétheuil-Ramin ont tout simplement rappelé des positions constantes de défense de Grasse et du pays Grassois.

Voir l'intervention de Paul Euzière.

Voir l'intervention de Guy Bargain

Commentaires

L' usine d' incinération de Cannes - Grasse

 C'est sur la droite est pressé de faire l'intercommunalité . Ce sera plus simple de faire la nouvelle usine d' incinération de Grasse. Je paris que c'est Véolia Proprété ( Sud - Est Assainissement ) qui la construira et l'exploitera.
Changeons de sujet , la droite grassoise devra faire des campagnes électorales chères et couteuses ( en communication ) pour faire oublier son très mauvais bilan local et national (...).
Revenons à l' incinération à Grasse et rappelons nous les problèmes judicaires causés au élu de droite par l' usine de pyrofusion. (javascript:void(0);/*1315794250546*/)

Et si on recyclait les élus de la droite grassoise vers l' opposition ...

 

 

Sur le service de réanimation de l'hôpîtal de Grasse

Intervention de Patrice Cattaert

CONSEIL MUNICIPAL
SAMEDI 9 JUILLET 2011
délib. 2011 – 156


MOTION DU CONSEIL MUNICIPAL DE GRASSE
AVENIR DU CENTRE HOSPITALIER DE GRASSE

Résumé (rédigé le 10 juillet) de l’intervention de Patrice CATTAERT,
Conseiller municipal - Groupe "Grasse à Tous"



Ce risque de suppression du service de réanimation au Centre hospitalier de Grasse n’est pas vraiment surprenant puisqu’il s’agit d’une application de la Loi HPST (Hôpital-Patients-Santé-Territoire), loi que vous, avec les autres parlementaires de la majorité, avez votée en juillet de l’année dernière.

C’est une application de cette loi qui touche maintenant notre hôpital !

Cette loi a été fortement critiquée par toutes les organisations syndicales, du secteur de la santé et plus largement encore. Fortement critiquée également par un bon nombre de médecins et leurs syndicats, notamment pour ce qui concerne son volet « Hôpital », puisque qu’il s’agit en fait d’une privatisation et marchandisation -et ce ne sont pas des slogans mais bien des réalités- de tout notre système de santé.
Cette politique de santé, avec ses nouveaux modes de gestion et de financement à la T2A (Tarification À l’Activité), met en très grande difficulté la quasi-totalité des hôpitaux.
La mise en place des ARS (Agences Régionales de Santé) ont pour objectif de réduire l’offre de soins de proximité en fermant des services hospitaliers, voire même des hôpitaux, et en les regroupant.

Malheureusement, cette loi que vous avez votée n’a pas fini de nous surprendre du fait d’autres assauts que risque de subir notre hôpital ! Et à cette allure là, je crains que vous nous proposiez à bien d’autres réunions du Conseil de voter des motions de ce genre.

En fait, vous cassez à Paris, et vous voulez réparer à Grasse !

Vous ne cessez de dire qu’il faut aller de l’avant, et pensez que vous, vous avancez. Mais malheureusement, vous êtes en train de regarder l’avenir au travers d’une lunette que vous avez prise à l’envers !

Et pendant ce temps là, -et les médecins en font le triste constat- ne cesse d’augmenter le nombre de nos concitoyens qui n’arrivent plus à se soigner parce qu’ils ne peuvent plus payer les multiples contributions qui ne cessent de se rajouter. Eux mesurent chaque jour un peu plus les reculs engendrés par vos choix !




 

 

Re: Sur le service de réanimation de l'hôpîtal de Grasse

PERCUTANT merci de vous battre pour nous et c'est rassurant qu'on dérange les politiques en place : il en va de notre vie (et c'est bien au delà d'intérêts personnels), il en va de notre vie de changer ce monde (on voit bien qu'il s'agit d'une poignée qui règne et qui se serve) ; on est dirigé par des gens déloyaux et qui se foutent de nous....  pourquoi une partie de la droite grassoise ne se rebelle pas : se taire c'est être complice d'un système : quelle lâcheté (est ce pour préserver quelque intérêt personnel et pour combien de temps ??) pourquoi les gens toutes opinions confondues ne se battent ils pas contre l'incinérateur, contre la pénétrante, contre la fermeture de services hospitaliers, contre le sens unique à grasse, contre la gestion à grasse, contre tout en fait tout est à jeter....   on est anesthésié et vulnérable.... et on est en france !!!!

 

 

bonjour, Je crois que les électeurs potentiels durs de la feuille et de la cervelle comme moi auraient droit à un cours gratuit : la capap, l'intercommunauté des communes ou communauté, phagocytage (on se fait bouffer) et toutes les retombées économiques (qui paie quoi et à quelle sauce on va se  faire dévorer) ; il faudrait vraiment qu'on nous informe : où trouver l'information. Paul et Guy BARGAIN devraient nous expliquer car cela reste pour nous très très fou.... et il faut du public donc des affiches dans grasse ...