S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 Le cadeau de Noël de M. Leleux aux Grassois, (et plus largement aux habitants de tout l’ouest du département) : Un incinérateur (fort coûteux) aux Aspres.

Inadmissible !

Note : 3.5/5 (19 notes)

 




M. Leleux persiste dans son refus d’engager le moindre débat sur la question du traitement des déchets sur le pays Grassois.

Sans aucune consultation des élus municipaux et associations de quartiers, il décide, avec quelques élus du Sivades -répondant en même temps aux souhaits de Véolia-, d’implanter un incinérateur en plein secteur urbanisé.
Ce type de traitement des déchets, du fait de sa dangerosité pour la santé des personnes qui vivent dans un rayon d’une cinquantaine de kilomètres autour d’un tel équipement d’incinération, est de plus en plus proscrit dans bon nombre de pays.
 

 

Mais quelles solutions ?
Et bien celles très largement explicitées dans le Grenelle de l’Environnement, comme engager de vraies mesures politiques contraignant les industriels à réduire de manière efficace la production des déchets, et développer le tri sélectif pour recycler et revaloriser bien au delà de ce qui est fait aujourd’hui.

Pour être très « mode », M. Leleux sait lancer des pseudos consultations du style « Grasse 2020 ». I
l espère ainsi faire croire aux Grassois que la démocratie participative est de règle dans notre cité. Mais dans les faits, il décide seul, sûr de détenir « la vérité », et c’est sans aucune concertation qu’il dessine comme cela un avenir on ne peut plus inquiétant pour les Grassois, pour leur santé mais également pour l’équilibre et le développement économique de la Ville.

Avec cette dernière nouvelle -qui ne l’est pas pour M. Leleux et quelques initiés-, ceux, ou plutôt celui qui jusque là exonérait le Sénateur-Maire dans cette décision d’implantation d’un incinérateur à Grasse commence apparemment à revoir son jugement sur M. Leleux qui ne montre aucune volonté de transparence sur ce dossier !
Pourtant, il est de sa responsabilité d’organiser, comme cela lui est réclamé, un vrai débat, une vraie consultation des Grassois, des élus, des associations, sur cette question lourde de conséquences pour la santé publique.

J’invite donc les Grassois à s’emparer au plus vite de ce dossier qui les concerne directement.

 

Grasse, le 24 décembre 2010

 


Commentaires

C'est quoi "un vrai débat", "une vraie  consultation des grassois ?" 
Le problème avec Leleux c'est qu'il est fabriqué dans le  même moule de penser que les actuels décideurs autocrates nationaux UMP. Discuter, est pour lui, comme pour ceux de sa trempe, une perte de temps, dans la mesure où tout se décide en dehors du débat démocratique. On l'a vu avec les retraites, il y a eu d'innombrables séances de discussions (je ne dis pas de  "débats" mais de "discussions" le but étant de dire "causez toujours, de toute façon tout est plié d'avance, ce le fut !!).
Alors réussir un "vrai débat" dans le contexte actuel n'est-ce pas essayer de se lécher le coude ??

 

 

Re:

En fait ce sont des personnes qui se croient tellement intelligents, et les autres tellement bêtes, qu'ils n'en voient même pas l'intérêt, car forcément la populace tellement bête n'a pas les moyens inttelectuels de comprendre des gens tellement doués 8:)

A part que je les croise régulièrement dans mon métier, et j'avoue que je suis impressionnée de les voir tellement incompétents....

 

 

Meilleurs voeux de bonheur à toutes et à tous !
Que 2011 vous apporte la force de tenir encore un an !!
Djoni

 

 

Re:




http://www.20minutes.fr/article/645902/france-indignez-vous-best-seller-surprise-fetes

bonne année et surtout "indignez-vous" (best seller à ne pas manquer)

 

 

je ne comprends pas

Je me pose des tas de questions....

Concernant les cancers, les plus grosses causes sont la pollution et les incinérateurs.. en Europe on lutte pour éviter ce genre d'installation, le grenelle encourage les autres initiatives, et à grasse on veut nous en coller un.

On sait que malgré les filtres il y aura toujours de la dioxine qui va s'échapper des cheminées, et on voudrait encourager l'agriculture Bio locale  ...sachant que le rayon de pollution est de 50 km !

On va vers une réduction des déchets, et on va installer une machine qui a besoin d'être rentable et donc il va falloir augmenter le nombre de "ses fournisseurs"...donc faire venir encore plus de camions dans le secteur.

ça va produire du machefer...mais on ne sait pas quoi en faire....

Et finalement, la nouvelle implantation est dans un espace boisé à protéger..c'est à dire que même un cabanon de jardin y est interdit. Ils sont prêts à raser un poumon intouchable!!!

ça serait amusant de voir si un tel permis de construire était accordé, et que la réalisation se fasse, si M. Leleu continue d'habiter st jacques !!! A moins qu'après étude des vents, justement, par rapport aux roumiguières ce quartier ne serait pas touché ? Donc il serait facile d'être exemplaire!













 

 

Re: je ne comprends pas

un projet qui se fait contre vents et marées .....je comprends l'expression ; A Grasse, l'écologie ça fait rire et surtout ça fait rire les paysans..  c'est un truc pour les gens de la ville  FORCEMENT on empiètera sur des espaces boisés pour l'incinérateur, la pénétrante ; le contournement que l'on préconise aurait aussi pollué  même s'il passe loin du centre ville et des écoles donc pour moi ce n'est pas un argument très percutant !!  Les véhicules qui passeront pollueront partout ; bon, on assistera malgré nos cris au massacre de quartiers notamment st antoine au nom de l'intérêt public (public qui va s'apercevoir qu'il y aura des problèmes vers st anne...je parle de la pénétrante) comme nos parents ont vu les loups rentrer à PARIS ou les chars russes ou américains envahir certains pays. bonne année mais je n'augure rien de bon.

 

 

STOP !

Et c'est reparti pour un tour, nous voici devant l'habituelle réaction franco-française du : NON A TOUT !

NON aux réformes, NON au 35h, NON au TGV, NON aux incinérateurs, NON à la neige et j'en passe!

moi je me dis que si on s'en trouve là c'est parce que NOUS français mettons du temps à la détente!
nous voulons toujours le même train de vie mais sans changement! travailler moins et gagner plus, travailler moins et avoir une bonne retraite, voyager plus vite mais sans que la route ne passe par chez nous évidemment, et nous voici aujourd'hui devant le consommer pareil (voire plus) et faire envoler nos poubelles, par magie!

et puis ne soyons pas hypocrite, l'incinérateur d'Antibes ne vous dérangeait pas jusqu'à maintenant, pourtant son action maléfique allait dans un rayon de 50km, nous étions donc touchés! par contre celui de Grasse qui est près de chez vous alors là, on en entend parler de celui là!

 

 

Re: STOP !

ok on est ringard  mais vous habitez à paris ???? Si au nom du progrès, il faut des routes qui passent n'importe où, respirer de l'air cancérigène et la poubelle des autres et j'en passe alors oui je préfère la vie d'autrefois et je ne suis pas écolo...

 

 

Le maire va exprimer ses voeux...   ne faudrait il pas aller vers lui pour lui faire part de notre désapprobation (pénétrante, incinérateur)  Que pense l'association contre l'incinérateur ? On trouverait bien des gens compétents pour dialoguer avec l'élu de tous ....

 

 

lien pour de la lecture...

pour ceux qui se sentent concernés ... et même les autres, c'est très instructif.


http://www.lexpress.fr/pdf/beh.pdf

 

 

Re: lien pour de la lecture...

Merci pour la documentation. Elle montre en résumé qu'il ne faut pas s'affoler. Cestes, il y a des risques mais ils sont beaucoup moins importants que d'autres sources de pollution (comme par ex. les automobiles). De plus, les quelques enquêtes qui existent portent souvent sur les incinérateurs de l'ancienne génération. Aujourd'hui les progrès techniques ont considérablement évolué : "Il est important de remarquer que les émissions atmosphériques des incinérateurs modernes sont largement réduites en comparaison avec celles des usines de l’ancienne génération".
Ce qui est important (note le document) c'est le contrôle permanent de l'incinérateur, de sorte d'avertir régulièrement la population (via les experts) des  taux de dioxines ou autres déchets.
Au lieu d'aller refiler nos saletés chez les autres en construisant un incinétrateur "ailleurs" (ce n'est pas en déplaçant le problème qu'on le règlera) il vaut mieux réfléchir sur les conditions de sa mise en route et les moyens liés à son contrôle permanent.



 

 

Re: lien pour de la lecture...

 En effet c'est instructif. Et ça montre que je cite :

"Il n'a pas été mis en évidence de surimprégnation due à l'exposition (aux incinérateurs)"
"L'analyse des données ne montre pas de différence d'imprégnation par les dioxines et PCB
entre les personnes exposées et non exposées"

"Cette étude a montré que le fait de résider longtemps à proximité d’un incinérateur d’ordures ménagères n’avait pas de répercussion sensible sur les niveaux de dioxines sériques, de plomb sanguin ou de cadmium urinaire. Il n’a pas été mis en évidence de surimprégnation due à l’exposition par inhalation aux dioxines, PCB, plomb et cadmium, des riverains des incinérateurs. Cependant, la consommation de produits locaux, tels que les produits laitiers, les œufs et les graisses animales avait pour effet d’augmenter l’imprégnation par les dioxines et par le plomb dans une moindre mesure. Cette observation, qui était plus marquée chez les agriculteurs, concernait en fait les riverains d’incinérateurs anciens et hors normes."

Ne sommes nous pas en train de condamner le passé?


Et pour répondre au passage à votre message sur une autre discussion, il n'est plus question de fermeture des incinérateurs de Nice et Antibes (nouveau plan d'élimination des déchets du 06).

 

 

Dans toute la France, ces études épidémiologiques indiscutables commencent à présent à être prises en compte, sauf là ou Véolia réussit à "convaincre" certains élus du bien fondé et de l'innocuité des incinérateurs...

Jusqu'à aujourd'hui, la France est "championne" en Europe de cette méthode de (non) élimination à risques des ordures ménagères.
Hier, la France, du moins ses "responsables", (sous pression des lobbies) défendait avec ardeur l'amiante interdite ailleurs.

Faut-il continuer avec le même aveuglement et coller un incinérateur de plus entre Cannes et Grasse sous prétexte qu'il y en a déjà un à Antibes ou Monaco?