S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 LE DIABLE SE CACHE DANS LES DETAILS…

Kiosque- mai 2016

Note : 3.5/5 (25 notes)

 



Les très lourds travaux pour la Grande médiathèque voulue par MM. Leleux et Viaud, comme une rénovation pensée sans écouter les Grassois conduisent à une explosion des coûts...

« Le diable se cache dans les détails » dit-on.
C’est particulièrement vrai  pour des décisions d’élus apparemment anodines.

Ainsi dans la soixantaine de délibérations soumises au conseil municipal du 29 mars, le « gros morceau »  était constitué d’abord du Budget Principal 2016 de la Ville et de tous les budgets annexes.  S’y sont ajoutées d’autres délibérations  importantes sur lesquelles les élus du groupe « Grasse à Tous-Ensemble et Autrement » ont fait entendre des propositions alternatives : la Modification n° 11 du PLU qui impactera négativement la vie de quatre de nos quartiers (Paul Euzière et Damien Voarino), le recollement du patrimoine des musées grassois (Frédérique Cattaert), les indemnités d’élus  pour lesquelles nous avons à nouveau proposé une diminution générale de 25% (Damien Voarino)…

 
A noter aussi, le retrait -aussi imprévu que surprenant- d’une délibération sur le Casino municipal dont le principal résultat sera d’en retarder la réouverture (et donc une perte de recettes pour notre ville).

Ce n’est pas tout.
Sous le titre banal «Autorisations de programmes-Révisions », M. Viaud et la municipalité ont présenté une délibération sur les programmes d’investissement jusqu’en 2020.
C’est une explosion des dépenses sans que les recettes suivent.
Pour les dépenses, on passe d’une prévision en avril 2015 de 59,5 millions € à 78,9 €.
Près de 20 millions dépenses de plus, en un an.
Recettes: de 18,8 millions € à 20,9 €. Soit +  2 millions €.

La  croissance des dépenses inscrites est 10 fois plus forte que de celle des recettes !

Dans ces investissements, il y a le financement d’opérations pharaoniques sur lesquelles nous sommes en total désaccord : la participation au prolongement de la pénétrante jusqu’à St Jacques (plus de 36 millions le km !)
Il  y a surtout le Programme de Renouvellement Urbain pour  40,2 millions € au lieu de 33,8 €.
6,4 millions de plus par rapport à avril 2015 qui iront essentiellement au financement de la construction de la Grande médiathèque, au « désenclavement de la Gare » et aux îlots Goby et Mougins-Roquefort.

Ces 40 millions n’incluent pas la ZAC Martelly et l’explosion prévisible de ses  coûts.
 
Nous continuerons de nous opposer à ces opérations qui ruinent notre ville et empêchent de répondre aux besoins réels des Grassois.

Paul Euzière, Nora Addad, Ludovic Brossy, Frédérique Cattaert, Magali Conesa, Damien Voarino
Groupe « Grasse à Tous-Ensemble et Autrement ».

 

 

 


Commentaires

Juste avant que le peuple le raccourcisse, Louis XVI était un peu dans ce même cas de figure. C'était un grand dépensier et rembourseur des investissements faramineux de ses illustres aïeuls. Le pays n'avait plus de pain ? (sauf les riches qui mangeaient des brioches)  lui continuait à guerroyer aux Amériques et à se pavaner à Versaille. Dépenses, esbrouffes, endettement. Voilà, à l'époque, l'état d'esprit du monarque.  Juste avant que le peuple le raccourcisse...

 

 

Bonjour et merci à Grasse à tous de nous défendre car il y a trop de projets moins urgents que ceux présentés par monsieur le maire qui vont se retourner contre nous grassois et grassois et sur nos taxes. bonne journée à tous

 

 

Un particuler , adhérent de S G S

Il serait intéressant de connaître le coût exact au m2 de la reconstruction de l'îlot Mougins Roquefort. A la louche, 9 millions d'euros pour 9 logements, sans aucune autre étude pour un autre projet (placette), à cause d' un soit disant P S M V " non modifiable "
La ville marche en sur-vitesse !!!

 

 

Lien croisé

CHÂTEAU-DITER: POUR EXIGER LA JUSTICE, FAIRE ENTENDRE.. : "Pour lire la suite http://grasseatous.viabloga.com/news/le-diable-se-cache-dans-les-details"