S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 LES RESPONSABLES DOIVENT RENDRE DES COMPTES !

Kiosque-Septembre 2018

Note : 4.6/5 (9 notes)

 




Dans notre département et particulièrement à Grasse  règne une quasi omerta sur nombre de sujets intéressant chacun de nous.

La vie de la commune, celle de l’Agglomération, les choix faits par les élus, ont des conséquences qui pèsent lourd et durent des années.
 
C’est pourquoi le citoyen a droit à une information véritable.

Nous en sommes loin.
La lâcheté de certains qui sont informés mais se taisent, la complicité d’autres qui font semblant de ne pas voir, ou encore les ambitions ou avantages personnels, font que règnent les arrangements et  la loi du silence.

C’est sur ce terreau que l’irresponsabilité, l’affairisme et la corruption se développent.

Quelques exemples qui sont loin d'être les seuls.
 
Le projet de funiculaire fantôme de l’Agglomération et du  syndicat intercommunal Sillages aura coûté  en 2041 -date de la fin du dernier emprunt- 20 millions d’argent public pour rien.
 
Depuis le départ, les élus Grasse à Tous ont souligné les incohérences et les impossibilités de ce projet qui n’a jamais été débattu en conseil municipal.
Nous avons exigé que Sillages fournisse les comptes.
Nous les avons obtenus difficilement et en partie seulement.
Nous avons saisi la Chambre Régionale des Comptes qui n’a jamais donné suite à nos courriers ni effectué le moindre audit de Sillages.

20 millions ont été gaspillés.
Aucun des responsables de cette gabegie n’a été inquiété !

Le scandaleux dossier Symrise-Arôma-Grasse: 750 000 € accordés à une société dans le cadre d’un «protocole transactionnel» que nous avons attaqué en Justice et qui a été jugé illégal par le Tribunal Administratif, la Cour Administrative d’Appel et le Conseil d’Etat.

Les trois instances nous ont donné raison.
Elles ont souligné la particulière gravité des délibérations prises.
Malgré l’arrêt du Conseil d’Etat, ces 750 000 € n’ont toujours pas été récupérés par l’Agglomération.

Mais ce n’est là que la partie visible de l’iceberg.
 
L’opération Symrise-Arôma Grasse se solde par un déficit d’au moins 11 millions.
Là encore, pas d’exécution des décisions de justice, pas de responsable !
  
Que penser du dossier des Hangars où la perte au bénéfice d’un promoteur est de 3 millions ?
Là aussi, pas de responsable ?
 
L’argent public n’est pas l’argent de personne. Il est l’argent de tous !
Les responsables doivent rendre des comptes.
 
 
Paul Euzière, Nora Addad, Ludovic Brossy, Frédérique Cattaert, Magali Conesa, Damien Voarino
Groupe « Grasse à Tous-Ensemble et Autrement »