S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 LOGEMENT SOCIAL:IL FAUT LOGER TOUS LES GRASSOIS. ARRÊTONS LES FAUX DEBATS !

Damien Voarino réagit à l'interview de Jérôme Viaud

Note : 3.6/5 (18 notes)

 


 

Suite à l'interview du maire de Grasse sur la publication du classement de Grasse dans les villes lanternes rouges en matière de constructions de logements sociaux en France, Damien Voarino qui est conseiller municipal du groupe Grasse à Tous-Ensemble et Autrement, administrateur de la SPL Pays de Grasse Développement et membre de la Commission Logement de la Communauté d'Agglomération du Pays de Grasse, a tenu à réagir:

L'interview du maire de Grasse du 14 avril (Nice-Matin du 15.04.16) appelle plusieurs remarques de notre part.

Contrairement à ce qui a été dit, la modification n°11 du PLU n'a pas pour objectif de construire des logements sociaux, mais de construire des logements, dont une partie -minoritaire- seulement seront des logements sociaux.

Comme nous l'avons démontré lors du dernier conseil municipal, avec des projets comme ceux des Quatre chemins (nord et sud), nous n'atteindrons jamais les 25 % : 96 logements sociaux sur plus de 300 logements au total.

A ce rythme, c'est plus de 33 000 logements qu'il faudrait construire pour rattraper notre retard ! 

M. Viaud l'a reconnu en séance du conseil. Il nous a précisé qu'il n'a pas l'intention d'atteindre les 25 % (qu'impose la loi).

Dans son interview, il indique souhaiter atteindre les 15 % de logements sociaux en 2020.

Il y a manifestement une incompréhension sur les objectifs du Contrat de mixité sociale avec l'Etat.
Celui ci ne peut en aucun cas se substituer à la loi qui oblige à atteindre les 25 % de logements sociaux d'ici 2025.

Le Contrat de mixité sociale a pour but de fixer des objectifs intermédiaires et s’ils sont respectés, je cite: "l'Etat étudiera de manière privilégiée la suppression de majorations".

On ne peut se défiler ni devant la loi ni devant les chiffres et il faut loger les Grassois en fonction de leurs possibilités (plus de 70% des habitants de Grasse sont éligibles à une HLM).

S'en prendre aussi violemment au Préfet parce que Grasse est épinglée -au vu des chiffres- ne nous paraît pas très opportun alors que la pénalité de Grasse a été ramenée à 576 000 €  -compte tenu de la situation financière de la ville- alors qu'elle était de 776 000€ (et qu'elle peut être multipliée par 5)...

Par ailleurs, il faut arrêter de présenter les HLM comme d'immenses tours telles qu’elles ont pu être construites dans les années 60 (modèle appliqué d’ailleurs aussi dans le privé).

Il existe aujourd'hui partout en France des HLM exemplaires au niveau architectural et qualité de vie.

La seule différence entre une HLM (Habitation à Loyer Modéré) et un logement privé concerne les financements publics, des exonérations fiscales à la construction et l'encadrement des loyers qui rend possible leur accessibilité aux petits et moyens revenus. 

J. Viaud proclame qu'il ne souhaite pas construire trop de logements sociaux pour éviter de bétonner notre ville.

Doit on en déduire, par exemple, que les 200 logements non sociaux du projet des Quatre chemins seraient en terre cuite ou en bois ?

Il ne veut pas construire "trop de logements sociaux" car "il faut penser aux voiries, au stationnement, aux écoles, aux crèches"... Doit on, là encore, en déduire que dans les logements non sociaux les habitants n'auraient ni voitures, ni enfants ?

La loi nous oblige à construire des logements sociaux sous peine de voir nos pénalités se multiplier.

Nous pensons qu'il faut travailler sur de petits programmes sociaux intégrés à l'existant et pas sur de grands projets avec une portion minoritaire de logement sociaux. Ce qui ne répond pas à la demande et aux moyens des Grassois.

Grasse, le 18 avril 2016


Commentaires

logements sociaux

Que craint, en sous-entendu, Mr Viaud? Qu'il y ait trop de "racailles" dans ces HLM?
Je me souviens de la construction de la Blaquière que l'on qualifiait de "Chicago"!...
.Pour y avoir travaillé de nombreuses années comme éducatrice en AEMO, je n'ai jamais rencontré de problèmes,
c'est nous qui les créons avec des discours inadaptés, xénophobes, racistes etc...
Il y a beaucoup de gens qui aimeraient se loger sans avoir à payer des prix exorbitants comme cela se trouve sur la côte d'azur.
A St Vallier il y a des HLM qui sont des maisons individuelles. Bien sûr, à l'époque de leurs constructions il y avait du terrain...Mais on n'est pas obligé de faire des tours comme vous le disiez.

 

 

En même temps les grassois ont voté dans leur MAJORITE  pour Viaud.  Le grassois n'a pas de valeur sociale, le grassois se fout du gaspillage et de l'endettement, il s'en bat l'oeil des dépenses sociales...Et dire qu'il faut respecter ses volontés pour encore quelques années. Dura majorité, sed majorité !

 

 

par contre nous, grassois, n'y sommes pour rien alors nous sommes tous condamnés y compris ceux qui sont en demande de logements (impots augmentés) des logements pour les travailleurs qui hélas, à l'issue de longues études, ont des salaires peu mirobolants (on le sait bien ) donc de là à dire que les travailleurs pauvres est un pléonasme ( jepense à mes enfants qui ne pourront pas toujours vivre chez les parents comme tanguy sinon j'ai 3 tanguy moi... ) donc les apparts sociaux ce sont pour les travailleurs qui seront aussi chomeurs !!! (assurance chomage à laquelle ils cotisent ...) donc vite construisonSbp de logements sociaux pour TOUS saint françois me plait bien moi aussi ... coco de st antoine.

 

 

Re: "Majorité..." quelle "Majorité" ?

J. Viaud et son équipe n'ont pas été élus par une "MAJORITE de Grassois", mais par 41 % des électeurs du decond tour de l'élection municipale de 2014.

Ce qui représente exactement 23,5% des électeurs inscrits.

59% des votants et 76,5% des Grassois inscrits sur les listes électorales ne lui ont donc pas apporté leur suffrage.J

Voilà ce que montrent de manière incontestable les chiffres.

 

 

logement social

 STOP sa suffi Mr le maire prener exemple sur la mairie de MOUANS SARTOUX je croie qu'il y a pas d'autre chose à vous dire ,ont se demande si vous avez été élue   POURQUOI FAIRE poser sur nice matin  ayant vécu plus de 5 années à la blaquiere il est vrai que la population a changée A QUI LA FAUTES , il n'est pas nécessaire de faire des tours regardé et ouvré  les yeux ailleurs  grassois bougés un peu 

 

 

Re: "Majorité..." quelle "Majorité" ?

Tant bien même le % aurait été encore plus faible, l'élection lui été majoritairement favorable ! Le faible nombre de votants montre bien que le grassois est un fin adepte de la pêche à la ligne, particulièrement le jour des élections, ce qui prouve une fois de plus son attachement aux choses de la cité ! (ou pour le dire autrement :  "le grassois  s'en cague !" )

 

 

Re: "Majorité..." quelle "Majorité" ?

 L'election s'est jouée au 272 voix ... je ne suis pas persuadée que l'on peut dire qu'un grand élan l'ai emporté....