S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 MARTELLY II : UNE REPONSE CINGLANTE AU "J'ACCUSE" DE J. VIAUD

Les réponses aux approximations du candidat J Viaud

Note : 4.2/5 (17 notes)

 


   

Inquiet de l'écho que reçoit le projet Martelly II porté par la liste "Grasse à Tous-Ensemble et Autrement", le candidat J. Viaud vient de publier un long texte dans Nice-Matin (12-02-20) aussi caricatural qu'approximatif pour défendre le dangereux projet de Bouygues Immobilier qui tourne absolument le dos à l'identité de Grasse et joue à la roulette l'avenir financier de notre ville, la réponse de la liste "Grasse à Tous-Ensemble et Autrement" aux points évoqués:

 

1/ Nous confirmons qu’il convient de refuser en bloc ce projet de promotion immobilière porté par M. Viaud et Bouygues et nous proposons aux Grassois lors du scrutin du 15 mars notre projet de réhabilitation Martelly II.

 

2/ Nous condamnons les attaques gratuites de M.Viaud, qui visiblement préfère polémiquer plutôt qu'approfondir le projet Martelly II. Il ne l'a pris en compte ni dans sa faisabilité technique, ni dans son équilibre financier. Quant au mot « stratégique », on voit bien qu’il en ignore le sens.

 

De surcroît, contrairement au projet Martelly-Bouygues qui fait courir de graves risques géologiques dus à la nature des sols et à l’importance des excavations, le projet Martelly II réduit considérablement ce facteur de risque de par un terrassement de surface minimisé.

 

3/ Nous condamnons l’absence totale de concertation au sujet du Martelly-Bouygues et affirmons que les pseudos « réunion de travail » n’étaient que des réunions de propagande qui n’ont eu d’objectif que de légitimer un projet de pure promotion immobilière dicté par le gain du profit au détriment de l’intérêt des Grassois et du respect.

 

Faut-il rappeler que M. Viaud a ignoré toutes les demandes de création d'un Comité de pilotage associant les élus des différents groupes du conseil municipal ?

Ce n'est que tout à la fin de l'élaboration du projet et alors qu'il était bouclé -le 20 mai 2019 - qu'il a enfin daigné réunir pour une seule réunion, élus et concepteurs !


Nous confirmons que notre projet Martelly II est né d’un travail d’écoute, non pas des exigences de Bouygues ou de quelques cabinets parisiens, mais des résidents et des commerçants du centre-ville et des hameaux.

 

Nous réaffirmons qu’il sera le fondement de notre politique de revitalisation du centre-ville et se réalisera en parfaite adéquation avec des services de l’Etat dans le cadre de l’ANRU du programme NPNRU.

 

4/ Nous affirmons que les traumatismes dus aux 8 années de travaux (annoncées...), sans qu’aucune possibilité de stationnement de remplacement ne soient prévues et contrariant gravement les accès de la ville, auront des conséquences économiques et sociales irréversibles notamment pour un commerce et des activités économiques déjà fragilisés par un plan de circulation et une politique de stationnement aberrants.

 

5/ Nous affirmons que le passéisme aujourd’hui appartient à celui qui démolit et bétonne et que le progrès, tant en matière environnementale qu’en matière d’urbanisme, appartient à ceux qui réhabilitent et redonnent une deuxième vie au bâti.

 

Nous affirmons qu’au XXI siècle tout projet ambitieux se doit d’inclure une grande part de végétalisation pour faire ainsi entrer la nature dans ville. C’est ce que nous proposons.

 

6/ Nous confirmons que le projet Martelly II est parfaitement équilibré dans son financement et qu’il tient compte pour ses dépenses des acquisitions foncières restantes et des travaux à mener et pour ses recettes des subventions de l’Etat dans le cadre du PNRU et des loyers à percevoir des cellules commerciales, parkings et autres espaces locatifs.

 

7/ Nous affirmons qu’une entrée de ville doit absolument rester un lieu ouvert, d’échange et d’accueil et qu’une densification de l’habitat ne s’y prête pas et, ce, malgré les pressions du promoteur mu par des exigences de rentabilité.


Le projet Martelly-Bouygues prévoit 150 logements supplémentaires.

Il défigurera irrémédiablement le caractère provençal médiéval de notre ville. Nous disons au contraire que 40% des appartements en Centre-Ville sont aujourd’hui vacants et que leur réhabilitation constitue le vrai potentiel de création de logements et de lutte contre le mitage que votre PLU accentue fortement.



8/ Enfin, MM Gilbert Rolando et Bastien Botazzi, que M. Jérôme Viaud a attaqués gravement dépassant là sa fonction de maire de tous les Grassois, ont toujours agi de façon citoyenne et indépendante, selon leur conscience, leurs convictions, les règles de droit et leur amour de Grasse qui est fondé sur une parfaite connaissance de son Histoire et de son patrimoine.


Le projet Martelly II est disponible à la permanence de "Grasse à Tous-Ensemble et Autrement", 37 Place aux Aires et sur les sites grasseatous.viabloga.com et www.gatea.fr