S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 Modification n°11 du PLU - "Grasse à Tous". Pas d'accord!

L'avenir de Grasse doit être pensé et construit par les Grassois

Note : 4/5 (31 notes)

 




L'Enquête Publique sur la Modification n°11 du Plan Local d'Urbanisme de Grasse a été clôturée samedi 27 janvier à midi.

On notera que la municipalité a tout fait pour tenir dans l'ignorance les Grassois des projets envisagés et, s'ils étaient réalisés, de la dégradation du cadre et des conditions des habitants actuels et futurs de ces quartiers.

Seule, l'association Grasse à Tous a organisé une réunion publique le jeudi 25 février à la salle municipale de St Claude pour informer les habitants et les alerter sur la teneur des documents soumis.
La salle était comble, Frédérique Cattaert et Magali Conesa, conseillères municipales du groupe "Grasse à Tous-Ensemble et Autrement" qui ont particulièrement étudié le dossier ainsi que l'ancienne conseillère Marcelle Monzéglio et Paul Euzière ont répondu aux nombreuses questions.
L'Enquêt Publique est maintenant close.
A l'issue de l'étude de l'ensemble des remarques recueillies sur le registre, le Commissaire Enquêteur rédigera son rapport avec un avis févorable ou défavorable assorti de réserves que la municipalité devra prendre en compte avant de présenter le projet en séance publique du conseil municipal.
A partir de là, les Grassois et associations opposées pourront entamer des recours en Justice.
  
Ci dessous, le Dire déposé par les élus Grasse à Tous- Ensemble et Autrement sur le registre de l'Enquête Publique.
Il énonce les raisons de l'opposition de Grasse à Tous à la modification du PLU que la municipalité de M. Viaud voudrait faire approuver.

"La note de présentation officielle de l’Enquête Publique  « Commune de Grasse Plan Local d’Urbanisme- Modification  n°11 » mentionne en page de garde : « Adaptations portant sur différents secteurs de la commune, afin notamment de permettre la réalisation de logements sociaux ».

Cette présentation ne correspond pas à la réalité des opérations envisagées dans le cadre des quatre secteurs impactés par cette révision (les Quatre Chemins, Clavary-Hôpital, St Jacques-avenue de la Libération et « Porte Neuve »)  telles que détaillées dans les 73 pages  soumis à l’Enquête Publique.

En effet,  ces  dans ces quatre  quartiers, la présente modification  comptabilise 761 logements:

-          - Clavary-Hôpital : 254,

-          - Les Quatre Chemins (secteur Nord) : 180 logements,
                                     (secteur Sud) : 115 logements,

-           - St Jacques –  avenue de la Libération : 72 logements,

-          - « Porte-Neuve » : 140 logements,

Au total : 761 logements à construire : 374 logements sociaux dont 119 hébergements pour personnes âgées. Sur la totalité des logements sociaux : 124 PLAI et 289 PLUS.

Sans entrer dans le détail des catégories de logements sociaux (qui mérite aussi d’être étudiée et réfléchie au regard du millier de demandes de familles grassoises en instance dans les services de la Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse et des ressources des demandeurs), les logements sociaux sont donc mathématiquement minoritaires sur l’ensemble des projets.

Ils apparaissent donc comme un prétexte à des opérations immobilières sans lien avec l’objet de cette modification.
 
C’est particulièrement évident sur le quartier des Quatre Chemins que cette Modification n°11 bouleverserait complètement  avec la construction d’un total de 295 logements dont seulement 96 sociaux sans que ne soient étudiés et réellement pris en compte les besoins de recalibrage des réseaux d’eau et d’assainissement (aujourd’hui insuffisants), les risques d’inondation (qui se produisent régulièrement chez certains riverains), ni l’élargissement et la refonte d’une voirie déjà insuffisante et saturée : plus de 46 000 véhicules/jour et non  45 000 ).

Aucun de ces projets ne prend en compte la nécessité d’équipements collectifs de proximité ni n’envisage de nouveaux équipements (voirie,  stationnement, jardins et espaces public, écoles, centre culturel et équipements sportifs) alors que ces quartiers en manquent déjà fortement aujourd’hui.

Cette modification n°11 du PLU va donc ajouter un manque d’équipement à un manque déjà criant.

Nous soulignons ici que le Document d’Orientation du Budget 2016 avec les engagements pluriannuels envisagés jusqu’à la fin de la mandature  municipale (2020) présentés au conseil municipal du 23 février 2016 ne prévoient nulle part, et en particulier dans les secteurs concernés,  d’équipements nouveaux.

En conséquence, ces projets, loin de répondre aux besoins en logement social de la ville de Grasse, aggraveront, par une urbanisation incohérente les conditions de vie et de déplacement des habitants de ces quartiers et les difficultés des Grassois.


Pour toutes ces raisons, les élus du groupe « Grasse à Tous-Ensemble et Autrement » se prononcent contre la modification du PLU telle qu’elle est présentée ici".

Grasse, le 27 février 2016.

Paul Euzière
Président des élus « Grasse à Tous-Ensemble et Autrement »




Commentaires

je pense que ces constructions sont prévues en meme temps que la construction de la penetrante qui "soulagerait" le trafic mais qui sera vite insuffisante ; il manque donc 70 pour 100 de logements sociaux plus 300 pour répondre à la demande de la population. Donc combien d'immeubles ? faudra s'attendre à une extension de la ville le long de la pénétrante (terrains vacants ?) modification du plu à st antoine ? evolution dans la prochaine décennie ? investissement du secteur privé ? ce n'est pas surréaliste y'aura de la place aussi au nord de grasse .. faudra trouver des sources ... et des jardins d'enfants...

On peut laisser GRASSE aux fantasmes de promoteurs ; c'est l'argent qui est roi ..
On peut rêver d'une ville conçue par des architectes qui aiment les gens et leur qualité de vie mais c'est vœu pieux ..avec 1 euro 50 on peut jouer à Cannes sur la plage...ou surfer sur les pistes ... pour l'heure, des projets et les questions de la population (celle qui ne dort pas trop) pour un semblant de démocratie ;

Pour ma part, j'ai viré qq agents immobiliers trop intéressés ..avant on parlait du cœur de la ville et de ses artères ou veines enfin de circulation , j'ai l'image maintenant d'une vaste fosse septique (comme moi...sceptique) avec ses tuyauteries plus ou moins bouchées pour...dégager ...
Ouvrons l'œil même les deux mais.... la ville nous pousse ...
IL Y AVAIT DES ARBRES qu'on a coupés pour du jasmin qu'on a coupé pour des maisons qui se feront sur plusieurs étages ..
Oui pour l'heure, le problème de l'eau ,de l'évacuation de l'eau (y compris sur la future pénétrante) et la circulation restent deux énormes handicaps...