S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 NOUVEAUX TARIFS D'ABONNEMENT AU PARKING DE LA ROQUE: QUELS SONT LES BONS ?

Paul Euzière s'adresse à Jérôme Viaud

Note : 3.9/5 (29 notes)

 



La volonté à tout prix de réaliser la ZAC Martelly va conduire à une situation intenable pour les Grassois (5 ans de travaux, au minimum) avec des dérapages financiers inévitables, alors que Grasse est déjà dramatiquement endettée.
Mais, alors que les travaux n'ont pas encore commencé, la fermeture -et la destruction du parking municipal de Martelly- révèlent toute l'incohérence de la politique municipale du stationnement aussi bien de la municipalité Leleux que de la municipalité Viaud qui continue dans la même voie.
 
La démolition du parking Martelly (qui a seulement 30 ans et est impeccable) va entrainer la suppression de 350 places et aussi l'impossibilité, pendant toutes les cinq années de travaux, d''obtenir un abonnement de jour pour les  223 places du parking Notre-Dame des Fleurs.
 

573 places soit supprimées soit impactées, autant de recettes en moins pour la Régie municipale (et donc pour la ville).
 
Pour compenser la perte des recettes, la municipalité a décidé d'augmenter fortement les tarifs d'abonnement du parking de la Roque: entre: + 33% et + 74,5% !
 
Au Conseil d'Administration de la Régie du 30 juin 2016, une délibération avait été votée avec diverses dispositions.
Le 14 décembre, une autre délibération a été votée avec d'autres dispositions très différentes.
 
Cette situation incohérente a conduit Paul Euzière  a s'adresser le 22 décembre à J. Viaud pour que la situation soit clarifiée et que les abonnés sachent quelle dispositions s'appliquent.
 
Ci dessous le courrier du Président du groupe des élus Grasse à Tous-Ensemble et Autrement.

Monsieur le Maire,

La lecture de Nice-Matin du 15 décembre rendant compte des nouveaux tarifs d'abonnements pour les parkings de la Roque et Notre-Dame des Fleurs et la délibération 2016-24 du Conseil d'Administration de la Régie municipale des Parkings du 14 décembre révèlent une certaine confusion en matière de tarification qu'il serait souhaitable de préciser.

S'y ajoutent des aspects sur lesquels nous émettons de fortes réserves en matière juridique.

En effet, la révision de la tarification des parkings a fait l'objet d'une première délibération le 30 juin (délib. 2016-15).  

Il y était mentionné une nouvelle tarification de 70 € au mois pour les anciens abonnés (au lieu de 44 € jusqu'à présent) et de 90 € pour un box (au lieu de 65 €).

Ces fortes hausses étaient cependant amorties par d'autres mesures: 2 mois de gratuité en 2017 et 1 mois en 2018.

Pour les abonnements en cours des usagers de la Roque, ces nouveaux tarifs s'appliqueraient "à la date anniversaire du contrat".

Ce ne sont pas ces dispositions qui ont été présentées lors de la réunion publique du 7 décembre.

Suite à la réunion et à la colère de nombreux Grassois, les tarifs ont été revus le 14 décembre. 

Au delà de la diversification des offres, il en ressort que les tarifs des abonnements à l'année pour un abonné 2016 (place simple) augmentent de 37% et de 33% pour un box.

Pour un nouvel abonné, les augmentations sur les tarifs 2016 est respectivement de 62% et de 74,5%.

Simultanément, les 2 mois de gratuité 2017 et le mois gratuit 2018 disparaissent.

J'ai souligné en Conseil d'Administration que nous sommes opposés à des augmentations aussi exorbitantes qui ne peuvent se justifier légalement ni par les travaux de la ZAC Martelly et la suppression de 350 places du parking qui sera détruit, ni par des travaux effectués ou à venir au parking de la Roque.

Il nous semble que la délibération du 30 juin aurait dû être annulée pour que soit applicable celle du 14 décembre.

Faute de quoi, chacun pourra se prévaloir de mesures contenues dans l'une ou l'autre délibération aussi contradictoires soit-elles.

Dans l’attente, recevez, Monsieur le Maire...

 

Commentaires

Grasse ville morte annoncée

Personnellement, je ne vais plus à Grasse faire mes courses depuis longtemps et les nouvelles tarifications des parkings m'y poussent encore plus!
Si je dois y aller, je prends de la marge pour trouver une place gratuite, quitte à marcher!
Quand je vois qu'à Mouans-Sartoux il n'y a pas de places payantes.. d'accord, la ville est plus petite, mais à Antibes, la 1ère heure sur un parcmètre est gratuite
en inscrivant le n° de sa voiture: en arrivant à 11h, vous êtes libres jusqu'à 14h!
Evidemment, quand on a des dettes ++++, il faut bien trouver le moyen de faire entrer de l'argent dans les caisses!
Mais je pense que les touristes y regarderont à 2 fois!
Mettre des parcmètres devant l'ancien tribunal, pourquoi ne pas en mettre dans toutes les rues de la ville jusqu'à St François, Ste Anne, St Matthieu etc?
On est vraiment dans un monde où le fric règne et où on ne pense pas au bien-être de la population
Ras-le-bol!

 

 

merci de ne diffuser que des informations vérifiées

Vous écrivez : "La démolition du parking Martelly (qui a seulement 30 ans et est impeccable) va entrainer la suppression de 350 places et aussi l'impossibilité durant la journée , pendant toutes les cinq années de travaux, d'accéder aux 223 places du parking Notre-Dame des Fleurs."

L'examen des informations soumies à l'enquête publique pendant un mois, longues et détaillées, et restées sans que personne ou presque s'y intéresse, montre que cette remarque est erronée, et susceptible de détourner les Grassois de l'accès à la ville historique. Le parking Notre-Dame des Fleurs restera ouvert pendant toute la durée des travaux, avec le même accès qu'actuellement par la place de la Buanderie. Ce qui va changer, c'est la sortie, qui se fera par l'avenue Maximin Isnard ou la rue André Kalin

 

 

 


Lettre de la Régie municipale des parkings aux abonnés du Parking Notre Dame des Fleurs /Martelly -
8 novembre 2016-  
Référence:JV/VB/PHB2016-64

"Dans le cadre du projet de la ZAC Martelly, les 350 places du parking Martelly vont être fermées le 2 janvier 2017.
Pendant la phase des travaux, les 223 places restantes du parking Notre Dame des Fleurs ne pourront malheureusement plus accueillir les abonnés de jour".

Le parking Notre Dame des Fleurs restera effectivement ouvert au passage (avec 30' gratuites tous les jours). Par contre, il sera fermé aux abonnements de jours. Ce qui est très handicapant pour toutes les personnes qui travaillent au Centre-ville.
 
Nous vous donnons acte que le parking restera néanmoins ouvert et nous enlevons donc le membre de phrase qui est insuffisamment précis.
 
Ceci dit, la sortie se fera en remontée (le contraire d'actuellement) soit par la rue A.Kalin (!), soit par Maximin Isnard (!!) qui sera en sens unique au milieu des camions et engins de chantier qui arriveront au rond-point du Jeu de Ballon...
 
Il est évident qu'un tel parcours du combattant -qui s'ajoutera au plan de circulation absurde décidé par M.Leleux en 1999-  va enthousiasmer aussi bien les Grassois que les touristes et les ramener au Centre-ville.
 
Actuellement, le taux de remplissage des 2 parkings ND des Fleurs et Martelly, d'une capacité actuelle de 560 places, est de 50-60% en journée, 30% la nuit en moyenne.
On a donc un  taux de remplissage tout à fait moyen. Cela sans les travaux de la ZAC...
 
Peut-on penser qu'en ajoutant les travaux de la ZAC Martelly et en inventant une sortie en montée  au niveau du rond point du Jeu de Ballon ou de la Place de la Buanderie la municipalité va faire autre chose que créer de nouveaux embouteillages et des situations kafkaïennes ?