S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 PENETRANTE - ECHANGEUR DE LA PAOUTE :

DONNONS NOTRE AVIS!

Note : 3.2/5 (46 notes)

 


Réclamées depuis près de 15 ans par les associations de défense des quartiers, la sortie et l'entrée (échangeur ou demi-échangeur) de la pénétrante Cannes-Grasse ainsi que la liaison entre la RD (6185) ex "Nationale" Cannes-Grasse et la RD 304 font l'objet d'une enquête de concertation préalable depuis le 3 novembre et jusqu'au vendredi 21 décembre 2007.
 
Chacun(e) est donc invité(e) à consulter les documents et plans soit à "l'Espace Projets" 22 rue de l'Oratoire, soit à la mairie-annexe du Plan et à donner son avis sur les registres ouverts à cet effet.
 
Attention, il s'agit non seulement de l'aménagement de l'échangeur à la Paoute (qui "décongestionnera" le carrefour des Quatre Chemins) mais aussi des tracés routiers ouverts aux poids lourds sur 1,4 Km jusqu'au Moulin de Brun.
 
Plusieurs hypothèses sont présentées.
 
Cf : le dossier de la concertation préalable et les plans sur le site du Conseil Général 06.

www.cg06.fr/transport/transports-actu-concertation3.html

Commentaires

Pénétrante- échangeur de la Paoute

La liaison  entre la pénétrante et la Paoute est prévue et annoncée depuis des années, elle est approuvée par les Grassois, qui en ont assez de se voir bloqués au  carrefour des Quatre-Chemins. Le carrefour serait ainsi délesté d'une bonne partie des véhicules, et surtout des camions, qui l'encombrent inutilement : en effet, ceux qui viennent de la pénétrante vers les zones d'activité du Plan, ou qui y retournent, sont obligés de passer par le carrefour au lieu de disposer d'une bretelle directe de liaison, comme l'exige le simple bon sens ! Notre Association demande que cet ouvrage soit construit en  priorité et très rapidement, en prenant les précautions indispensables pour éviter la zone urbanisée du Plan (voir les tracés proposés à l'enquête de concertation en cours). 
Mais ce n'est qu'une des solutions : plus généralement, notre Association s'oppose à ce que Grasse continue à être un noeud routier, une voie de transit où s'agglutinent tous les véhicules de la région, en provenance ou à destination du Nord, du Sud, et surtout de l'Ouest en pleine urbanisation. Ces véhicules, qui ne font que traverser notre ville, passent chez nous parce que, malgré les promesses anciennes, rien n'a été fait pour construire une voie de contournement de Grasse, réclamée par des maires de plus en plus nombreux. Toutes les Associations de défense de notre région doivent s'unir pour obtenir cette voie de contournement ; sans quoi, nous continuerons à subir les nuisances et les pollutions sans aucun profit ni pour notre ville ni pour ceux qui se déplacent dans leur voiture, faute de moyens de transports en commun.

Max Andréoli, 
Président de l'Association de défense des quartiers Saint-Antoine et Saint-Jacques.