S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 QUAND M. VIAUD VISITE UN MUSEE (VIRTUEL) A KUNMING (CHINE)...

Note : 4.2/5 (26 notes)

 


 

 

Lors du vote en conseil municipal, le 23 février, de la délibération portant sur un jumelage avec la ville de Kunming (Chine), nous nous sommes abstenus.

 

Nous avions en effet des doutes sur l'existence du Musée Asiatique de la Parfumerie et des Epices ("Asia International Spice Perfume Museum") de Kunming, capitale de la province du Yunnan, dont la création avait déjà été évoquée par M. Leleux en 2013.

 

En ouverture du dernier conseil municipal, M. Viaud qui revenait d'un voyage officiel en Chine a affirmé que ce musée existait bel et bien.

 

Dans une récente interview à Nice Matin (8 avril), il est revenu sur les perspectives qu'ouvriraient, selon lui, ce musée, le marché chinois, les touristes chinois à Grasse et sur la Côte d'Azur, etc.

 

Hélas, cette présentation comporte quelques inexactitudes.

Et elles sont de taille... 

Car le musée envisagé en 2013 dans la ville de Kunming par le groupe chinois privé Junfa -" l'Asia International Spice Perfume Museum" - pour lequel M. Leleux s'était rendu dans cette ville, n'est plus du tout à l'ordre du jour.

 

M. Viaud a signé une charte de jumelage qui porte maintenant sur un musée situé dans le "xian" -district- de Shilin, ( 246 000 h et non 7 millions ) à 120 km de Kunming et 2 h de bus.

 

C'est un lieu classé par l'UNESCO en 2007 - comme l'un des Géoparcs mondiaux qui présente des caractéristiques spectaculaires en matière... géologique.

Shilin, est connu et visité pour sa "Forêt de pierres" qui couvre 350 km2.

 

Il n'y a évidemment là ni jasmin, ni rose centifolia, ni tubéreuse...


Ce musée - le "Perfume and Spice Muséum" de Shilin est "à construire" explique le quotidien "China Daily" dans un article du 7 avril rendant compte de la visite de M. Viaud...

Il n'existe donc pas.

 D'ailleurs, il ne figure sur aucun guide ou site touristique.

 

Quant aux chiffres de visiteurs que M. Viaud avance dans son interview pour ce futur musée (30 000 à 10 000 visiteurs par jour), cela représenterait près de 11 millions par an (le Louvre qui est le musée le plus fréquenté du monde en accueille 9,1 millions...) et, dans l'hypothèse basse 3,6 millions ce qui le mettrait devant le musée de l'Hermitage à St Pétersbourg et devant le Musée des Sciences et de la Technologie de Shanghaï: 18 millions d'h.)

 

Nous avions donc quelques raisons d'être perplexes au sujet de la nécessité d'un jumelage et de ses coûts pour un musée aussi itinérant que virtuel dont les Grassois et leurs entreprises ne sont pas près de ressentir les bénéfices.

 

Paul Euzière,

Président du groupe Grasse à Tous-Ensemble et Autrement

 

Grasse, le 12 avril 2016

 

 

 


Commentaires

on voit rouge ou on rit jaune. restez zen.