S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 TERRAINS EXPROPRIES POUR LE PROLONGEMENT DE LA PENETRANTE: "GRASSE A TOUS" FAIT DES PROPOSITIONS

REALISONS UNE COULEE VERTE AVEC UN PARC PUBLIC !

Note : 2.8/5 (9 notes)

 


 

Depuis la décision du Conseil d'Etat de rejeter les recours de la ville de Grasse, du département des AM et du Préfet réclamant l'annulation de l'arrêt de la Cour Administrative de Marseille qui abrogeait l'Enquête publique et la Déclaration d'Utilité Publique de prolongement de la pénétrante Cannes-Grasse jusqu'à St Jacques, rien n'a bougé.
 
Ni les élus, ni les associations de défense des quartiers concernées n'ont été approchés par la municipalité depuis le 28 juin 2021.

Que vont devenir les terrains qui pendant près de trente ans ont été expropriés pour la réalisation de ce prolongement de la pénétrante qui ne se fera donc pas ?

Tous sont libres de constructions.
On pourrait envisager la création d'un Parc public-"coulée verte".
C'est ce qu'ont proposé dans un courrier à J. Viaud, maire de Grasse et Vice-président du Département, les élus du groupe "Grasse à Tous-Ensemble et Autrement". 
 
Ci-dessous le texte de la lettre du 4 mai 2022 envoyée par Paul Euzière à Jérôme Viaud.

Monsieur le Maire,

Le 8 juillet 2019, la Cour Administrative d’Appel de Marseille annulait l’Enquête Publique et la Déclaration d’Utilité Publique autorisant le prolongement de la pénétrante Cannes-Grasse jusqu’à St Jacques.

La Justice mettait ainsi fin à un projet insensé qui aurait défiguré irrémédiablement nos quartiers de St Antoine et St Jacques pour un coût exorbitant (actualisé, plus de 100 millions € pour moins de 1,9 km) sans rien résoudre sinon déplacer une partie des embouteillages des Quatre Chemins à St Jacques.

Le 28 juin 2021, la plus haute juridiction administrative de la République, le Conseil d’Etat a tranché.

Il a rejeté les trois recours de la Ville, du Département et du Préfet, et confirmé l’arrêt de la Cour Administrative d’Appel dans des termes d'une particulière sévérité.

Depuis 1998, et encore plus depuis juillet 2019, au nom du groupe des élus "Grasse à Tous-Ensemble et Autrement", nous avons réclamé à plusieurs reprises des réunions de travail à la fois pour définir une alternative au projet rejeté par la Justice et également pour envisager le devenir des terrains départementaux expropriés dans nos quartiers par le Département.

Nos demandes et propositions sont restées sans réponse.

Nous les réitérons donc en demandant qu'élus municipaux de la majorité comme de l'opposition, associations de défense des quartiers et techniciens soient associés à cette réflexion.

Quoi qu'il en soit, les élus "Grasse à Tous-Ensemble et Autrement" proposent que ces terrains fassent l'objet d'une modification du PLU et qu'ils soient destinés à la création d'un parc naturel public soit communal, soit départemental, sous forme de "coulée verte".

Dans l'attente, recevez, Monsieur le Maire...

Paul Euzière

 

 

 



Commentaires

pour un parc

Entièrement d'accord avec cette proposition qui permettrait aux habitants du sud de Grasse de bénéficier d'espaces verts ouverts à tous!

 

 

Qu'en pensent les propriétaires expropriés ? Si le projet ne se fait pas, ne pourrions nous pas restituer les terrains à ceux qui en ont été expropriés (du moins leur proposer) ?

 

 

Re: pour un parc

 Bonjour,
Je suis 100% favorable à la création d'un grand parc, les espaces verts étant inexistants à Grasse. Bien cordialement

 

 

Re:

La loi et le Code de l'expropriation permettent, sous certaines conditions, l'action des expropriés pour récupérer leur bien.
 
Ceci étant, les premiers terrains ont été expropriés il y a plus de 30 ans, beaucoup de propriétaires sont partis ou sont morts.