S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 « Utilité publique ? »

Note : 3.5/5 (33 notes)

 




Il est normal que les communes ou l’Etat se dotent d’outils juridiques permettant de faire prévaloir l’intérêt général sur le particulier.
En France, la Déclaration d’Utilité Publique (DUP) permet les expropriations de biens privés lorsqu’il faut réaliser un équipement dont l’intérêt public est manifeste : écoles, terrains de sport, jardins publics, routes …

 

On peut par contre s’interroger lorsqu’on utilise l’outil de la DUP –et donc de l’expropriation- pour un projet aussi peut évident en matière d’intérêt public et incohérent au plan de l’urbanisme que celui de  « l’Ilot Gare » – Bois de Boulogne (ex « zone des hangars ») à côté de l’ex Richelieu.

Là, 14 entreprises fonctionnent, avec des activités commerciales, artisanales et culturelles. Et payent des impôts.

On voudrait les chasser pour créer des commerces privés, une salle de danse (il en existe 2 actuellement), un local municipal et, surtout, 77 logements essentiellement à vendre.
En clair, on chasserait des activités et des emplois sans offre équivalente de relogement. On priverait les petits propriétaires de leurs biens et les locataires de leurs emplois pour réaliser une opération immobilière.

Dans le contexte actuel, casser des activités économiques fonctionnant est irresponsable. Tout autant que rajouter dans ce quartier de la Gare une centaine de logements (car il y a d’autres projets) sans avoir prévu aucun jardin, terrain de sport ou centre culturel. Sans parler de la voirie qui est déjà encombrée.

On se demande où est « l’utilité publique » pour les Grassois et la Ville.
Par contre, il est clair que propriétaires et locataires seront, eux, spoliés.
Accepter le principe d’une telle DUP c’est accepter des expropriations injustes et injustifiables.
Le programme de Grasse à Tous est « Rendre la ville à ses habitants ». Pas la leur confisquer. Nous avons donc voté contre la création de cette DUP au conseil municipal du 30 septembre.