S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 VENTE DU LEGS RIOU: LA VERITE SI JE MENS...

Quand J. Viaud brandit des "preuves" qui n'en sont pas

Note : 4.9/5 (13 notes)

 


      
Lorsqu'il est en difficulté l'actuel maire de Grasse, n'hésite jamais à jouer avec la vérité et les contre-vérités.

 
En très grande difficulté sur le bradage à une société golfique des 46 ha du legs Riou (voir notre article précédent), à défaut d'arguments sérieux, Jérôme Viaud s'est livré le 25 septembre à une petite manoeuvre de diversion en brandissant en séance du conseil municipal une délibération de vente d'une parcelle de ce même legs qu'avait voté Paul Euzière et donc qui aurait montré l'incohérence de l'intervention du Président du groupe des élus "Grasse à Tous-Ensemble et Autrement".
 
J. Viaud a agité une feuille du haut de son estrade, a annoncé qu'il allait faire distribuer la délibération de 2000 justifiant ses propos, mais n'a pas donné lecture de ladite "preuve" quand Paul Euzière lui a demandé de le faire publiquement.
 
Et pour cause: la délibération de 2000 a été  votée à l'unanimité par le conseil municipal, tous groupes confondus: le groupe de M. Leleux (Majorité) et les trois groupes d'opposition conduits par le Dr Claude Mayaffre, Hervé de Fontmichel et Claude Leroux.
 
En effet, il suffit de la lire (cliquer sur l'image pour la grossir)
C'est l'exact contraire de la délibération de vente votée par M. Viaud et ce qu'il reste de son "équipe".
 
1/ La vente concerne 2,4 ha (et non 46 ha. Ce qui est 20 fois plus)
 
2/ La vente s'est faite à 5 millions de francs, alors que le service des Domaines avait évalué les biens à 4 millions (donc 20% de plus que l'estimation des Domaines, alors que ce qu'a fait voté M. Viaud est près de 10 % au dessous de l'évaluation des domaine,
 
3/ L'argent de la vente a été affecté -conformément au Testament de Mme Riou- à une destination sociale et non à payer la dette de la Ville (ce que voudrait faire M. Viaud)
 
On comprend que M. Viaud n'ait pas jugé bon d'en donner lecture ni de la transmettre à la presse.
 
La vérité si je mens...
 
Voilà le sérieux avec lequel M. Viaud  pratique le débat dans le conseil municipal de Grasse.
Voilà comment sont gérées les affaires de Grasse.