S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 XXIème "SEMAINE DU CINEMA LUSOPHONE", le Festival TransMéditerranée présente "DOMINGO" de CLARA LINHART et FELLIPE BARBOSA

GRASSE, Cinéma Studio, LUNDI 1er AVRIL, 19h30

Note : 2.9/5 (17 notes)

  • FTM
  • Dimanche 31/03/2019
  • 21:47
  • Version imprimable
 



En clôture de la 21ème Semaine du Cinéma Lusophone,  lundi 1er avril, à 19h30, le FTM présente "Domingo" (Brésil - octobre 2018),
une comédie satirique sur fond politique et social de Clara Linhart et Fellipe Barbosa.

Synopsis :

Le 1er janvier 2003, Laura, matriarche d’une famille de la haute bourgeoisie brésilienne, retrouve les siens dans leur maison de campagne, pour un repas dominical.
Mais en ce jour d’investiture du Président Lula, rien ne se passe comme prévu. Comme en écho à ce séisme politique, tout semble se dérégler dans la propriété : les domestiques renâclent et les névroses et secrets de trois générations menacent de tout emporter...

 

Les critiques :

Le Figaro: "Il rappellera à certains Français un fameux 21 mai 1981, quand François Mitterrand a été élu président de la République française.
Même peur du «communisme buveur de sang», même impression de fin d'un monde. Le choc fut plus grand encore au Brésil: un mécanicien tourneur sans diplôme d'études supérieures quasi analphabète, 
Lula, prenait la tête du plus grand pays d'Amérique latine.
Cette actualité n'est évoquée dans le film qu'à travers les images des télévisions que la famille et leurs domestiques entendent sans toujours écouter et quelques échanges furtifs entre les personnages. Le sujet du film est ailleurs: c'est un portrait acerbe et sans concession, quelque peu manichéen, de la société brésilienne de l'époque".

Le Dauphiné Libéré: "Une comédie satirique sur fond politique et social, qui, quoique brésilienne, a quelque chose d'une comédie à l'italienne".

Le Journal du Dimanche: "Façon puzzle, dans une farce désespérante et pas étrangère aux univers de Tchekhov, Buñuel ou Pasolini, le scénario déballe ce qu’il faut de cruauté et de sexualité pour faire vibrer".