S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 DEVELOPPEMENT DURABLE ET PREPARATION DU BUDGET 2019

Conseil municipal du 19 février 2019

Note : 3.6/5 (14 notes)

 



Vingt-deux délibérations et deux questions écrites à l'ordre du jour du premier conseil municipal de l'année essentiellement consacré au débat sur deux rapports obligatoires qui n'appellent pas de votes, mais dont l'importance est évidente: le Rapport annuel sur le Développement Durable et le Rapport d'Orientation Budgétaire préalable à l'élaboration du Budget Primitif 2019 de la commune qui sera le dernier budget entier du mandat de la municipalité actuelle puisque l'exécution de celui de 2020 sera à la charge de la prochaine équipe municipale.

En entrée et hors ordre-du-jour, à son habitude, mais bien plus longuement, J. Viaud, au prétexte "d'informations" sur Monoprix et le cinéma multiplex de la ZAC Martelly, s'est livré à une opération de com, sans évidemement donner à aucun moment une quelconque possibilité de répondre à l'opposition, "Ce n'est ni républicain, ni démocratique " lui a rappelé Paul Euzière qui a asséné: "On commence par l'ordre du jour et non par un discours. Pour informer, vous avez la presse à votre disposition et des tas de moyens de communications autres, mais il n'y a pas de déclaration sans droit de réponse...".

Le Rapport annuel sur le développement durable 2018 [délibération 2019-01], obligatoire depuis 2011, a été présenté par Anne-Marie Duval qui en a détaillé les 5 axes.
Seul groupe à intervenir sur ce document de 132 pages, "Grasse à Tous-Ensemble et Autrement". C'est Ludovic Brossy qui en a détaillé les insuffisances et surtout les incohérences au regard de la gestion municipale depuis 2014.
 
Ludovic Brossy étant absent de Grasse pour des raisons professionnelles, Frédérique Cattaert  a donné lecture de son intervention.
Un rapport "croquignolesque" qui "comporte tous les attributs d'un document d'autosatisfaction de pré-campagne électorale" et "qui n'est en rien un vrai rapport factuel, exhaustif qui dit vraiment les choses".

Pour lire l'intervention de Ludovic Brossy, cliquer ici


Le rapport d'Orientation Budgétaire présenté par J. Viaud a été le deuxième sujet de débats [délibération 2019-02].
Première intervenante, Magali Conesa au nom du groupe "Grasse à Tous-Ensemble et Autrement".
 
En introduction d'une intervention fine et détaillée -à laquelle le Maire a rendu hommage pour "la qualité de son analyse et la lecture des chiffres"- Magali Conesa a pointé les faiblesses financières de la gestion municipale actuelle.
"Ce rapport d'Orientation Budgétaire s'inscrit dans un contexte de rigueur budgétaire dû à la situation financière de la Ville qui est maintenue en Réseau d'Alerte des Finances locales et qui fait l'objet de recommandations de la Chambre Régionale des Comptes.
Certes -a souligné Magali Conesa- les efforts visant à la diminuation des charges de fonctionnement ont contribué à améliorer l'épargne brute de la Ville, mais votre choix d'une politique de désendettement massif a conduit à un investissement marginal au regard des besoins en équipements publics indispensables"...

Pour lire l'intervention de Magali Conesa, cliquer ici


Paul Euzière
  est revenu sur le poids de la dette "près de 12 millions de remboursement cette année" et
"les dernières statistiques de l'INSEE qui montrent une diminution de la population grassoise de 1000 personnes en 5 ans"...

Autre intervention, celle de l'ex-adjoint de Plascassier, Jean-Paul Camérano qui a notamment dénoncé "un DOB comptable sans ambition, un inventaire à la Prévert, une liste de courses sans souffle"...

Myriam Lazreug, puis Stéphane Cassarini ont également pris la parole.

 

Au total donc, outre J. Viaud le seul de la "majorité" à s'être exprimé, cinq élus seulement -tous d'opposition- sont intervenus pour ce débat préparatoire au Budget 2019 de la Ville qui concerne 927 agents communaux (au 31/12/2018), 55,62 millions de dépenses de fonctionnement et 9,25 millions en investissement (2018).