S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 Vote du budget 2014 au conseil municipal: trop, c'est trop !

L'ensemble des élus d'opposition ont boycotté la séance du 12 décembre

Note : 4.5/5 (17 notes)

 




Le Débat d'Orientation Budgétaire en conseil municipal, le 14 novembre a été caricatural.
Le maire, J.P. Leleux, a fait montre d'
une rare désinvolture, pour ne pas dire grossièreté, à l'égard de l'opposition.

Le 12 décembre, la séance publique du conseil municipal où devait être examiné et voté le Budget Primitif 2014 de la Ville a donné lieu à la même désinvolture.

Après avoir décidé de ne pas réunir la "commission des finances et moyens généraux" -dont c'est pourtant la fonction règlementaire- M. Leleux a convoqué le 2 décembre une réunion de la commission plénière du conseil municipal au cours de laquelle le document du budget n'a pas été présenté.
Il a été remplacé par un power point global.
 
Le document budgétaire (226 pages), lui, a été mis dans les boites aux lettres des élus plusieurs jours plus tard: le 5 décembre, donc bien après les réunions où il aurait dû être examiné...

Du jamais vu à Grasse!

 Devant cette incroyable mépris des élus -et des Grassois-, l'ensemble, des conseillers municipaux d'opposition ont estimé que "trop, c'est trop". Ils ont décidé de ne pas participer à un simulacre de conseil municipal.


Ci dessous, la lettre à J.P. Leleux,  datée du 12 décembre.

Monsieur le Maire,

Nous tenons par la présente à vous faire part de notre total désaccord sur la façon dont a été conduite –ou plus exactement pas conduite- la « préparation » du Budget Primitif 2014 à Grasse à l’ordre du jour du conseil municipal du jeudi 12 décembre.

Ce budget 2014 qui en tout état de cause sera profondément modifié par le nouveau conseil qui sera élu en mars aurait dû être voté avec un minimum de réflexion et d’écoute mutuelles.

Il n’en a rien été.

La « préparation » de ce Budget Primitif l’a été encore plus.
Le Débat d’Orientation Budgétaire le 14 novembre a été caricatural.

La Commission de travail « Finances et moyens généraux » qui aurait dû être réunie, ne l’a pas été. 

La Commission Plénière du 2 décembre n’a pas eu connaissance du document du Budget.

Ce document a été communiqué aux conseillers municipaux plusieurs jours après cette unique réunion: jeudi 5 décembre.

S’agissant d’un Budget dont la part « fonctionnement » s’équilibrerait à 68 millions d’€ et la part « investissement » à 36 millions d’€, chacun conviendra avec nous que l’absence de toute séance de travail sur un document budgétaire dont les imputations représentent 226 pages transforme le vote du Budget 2014 en mascarade.

Nous pensons, au contraire, qu’un Budget Primitif doit être élaboré avec sérieux, en réunissant les instances régulières en amont du conseil municipal, en transmettant en temps voulu toutes les informations financières, en permettant un débat contradictoire serein entre tous les élus.

Les élus municipaux doivent être respectés, car à travers eux, ce sont nos concitoyens que vous ne respectez pas.

Tel n’a pas été du tout le cas pour ce Budget Primitif 2014.

Dans ces conditions, vous comprendrez que nous ayons, ensemble, décidé de ne pas participer à la séance du conseil municipal de ce jour jeudi 12 décembre.

Recevez, Monsieur le Maire, l’expression de nos sincères salutations.

Guy BARGAIN
Bernadette BETHEUIL-RAMIN
Patrice CATTAERT
 
Bruno ESTAMPE  
Paul EUZIERE  
Joëlle FAGUER  
Valentine LOUDOUX
Marcelle MONZEGLIIO
Jessica RICHEZ
Jean-RAYMOND VINCIGUERRA     


Pour lire les articles de "Nice Matin, cliquer:

(page 1) NM_2013_12_13_P4_1.pdf   

    
(page 2 )/NM_2013_12_13_P5.pdf