S'identifier - Contact
 

ARCHIVES


 PROLONGEMENT DE LA PENETRANTE : LES RAISONS DE L'ANNULATION DU PROJET

Note : 5/5 (7 notes)

 



Le 8 juillet 2019, la Cour Administrative d'Appel de Marseille saisie par deux associations de défense des quartiers de Grasse, la société de Jacques Chibois et plusieurs habitants de Grasse a annulé l'Enquête Publique d'octobre 2013 et la Déclaration d'Utilité Publique du Préfet des AM (2014) portant sur le prolongement de la pénétrante Cannes-Grasse jusqu'à Saint Jacques. Décisions qui ne concernent évidemment pas la construction de l'échangeur de la Paoute à laquelle l'ensemble des requérants sont favorables.

Interrogés par Nice-Matin, M. Leleux (12 juillet) sénateur-ex maire de Grasse-  et M.Vinciguerra (11 juillet) conseiller départemental du canton de Grasse-Sud-Mouans-Sartoux ont fait des déclarations qui montraient qu'à l'évidence ils ignoraient tout des raisons du jugement des magistrats, comme ils ignoraient tout des arguments des associations et habitants.
 
Quelques jours plus tard, le Président du Conseil Départemental des AM, et le maire de Grasse, M. Viaud, annonçaient qu'ils allaient se pourvoir en cassation auprès du Conseil d'Etat pour faire annuler la décision de la CAA.
 
Cet entêtement est regrettable.
Il fait perdre du temps et de l'argent (du contribuable) qui va encore payer avocats et condamnations.
 
Paul Euzière avait immédiatement proposé dans un courrier à J. Viaud de prendre acte  des décisions de Justice et de se mettre ensemble au travail pour trouver des solutions non traumatisantes, respectueuses de l'environnement, et répondant aux besoins de déplacements des habitants de Grasse et du pays grassois.
 
On trouvera le texte et les raisons de l'arrêt du 8 juillet de la CAA en cliquant ici.